L’eau de javel pourrait être dangereuse pour les poumons

Publié le 12 septembre 2017 à 14:47 Aujourd'hui | 228 vues

L’Institut national de la santé et de la recherche médicale alerte sur les dangers de l’eau de javel et autres produits ménagers. Ceux-ci pourraient provoquer des cas graves de BCPO, une maladie des poumons. 

L’eau de javel est connue pour ses propriétés détachantes, blanchissantes et désinfectantes. C’est d’ailleurs l’un des produits ménagers le plus utilisé au quotidien. Mais son utilisation, ainsi que celle d’autres produits, augmenterait les risques de bronchopneumopathie chronique obstructive (BCPO). Cette maladie se traduit par une inflammation des bronches, entraînant souvent une gêne respiratoire plus ou moins avancée. C’est ce que révèle une étude menée par l’Institut national français de la santé et de la recherche médicale (Inserm) et l’Université d’Harvard. Les scientifiques ont présenté leurs travaux lors du congrès international de la Société Européenne de Pneumologie qui se tenait à Milan (Italie).

L’eau de javel dangereuse à partir d’une utilisation par semaine

Afin de réaliser cette étude, les scientifiques ont passé en revue les données de 55 000 infirmiers aux États-Unis, puis étudié minutieusement l’utilisation, depuis 30 ans, de produits désinfectants utilisés par les soignants. Et c’est la javel qui figurait parmi les produits les plus utilisés. Mais selon les travaux, les personnes utilisant régulièrement ce produit ont 33% de risque de développer une pathologie pneumologique grave et ce, rien qu’en l’utilisant une seule fois par semaine. À noter, que la BCPO se manifeste par un essoufflement et une toux chronique. Non traitée, cette maladie aboutit à une insuffisance respiratoire et peut être mortelle dans certains cas.

L’utilisation d’autres produits ménagers associés à un sur-risque de BCPO ont 24 à 32 % de risque. “Les effets indésirables potentiels de l’exposition aux désinfectants sur le risque de BCPO ont été très peu évalués jusqu’ici, alors que deux études récentes menées sur des populations européennes ont montré que les agents de ménage ont un risque plus élevé de développer une BCPO”, expliquent les auteurs de l’étude.

Des travaux antérieurs à cette étude ont pu démontrer un lien entre l’utilisation de produits désinfectants tels que l’eau de javel et un sur-risque d’asthme et autres maladies respiratoires. On retrouve de nombreux cas de grippe, amygdalite et bronchites chez les enfants dont les parents nettoient la maison à l’eau de javel.

Par quoi remplacer l’eau de javel ?

Des solutions naturelles existent afin de remplacer la javel. En effet, le vinaigre blanc et le bicarbonate de soude sont de très bonnes alternatives et 100% naturels. Pour désinfecter vos WC, vous pouvez la remplacer avec du vinaigre blanc et du bicarbonate de soude. Pour cela, mettez deux cuillères de bicarbonate de soude sur le tour de la cuvette ainsi que dans le fond. Puis, mettez une grande quantité de vinaigre blanc sur les mêmes endroits. L’association de ces deux produits va créer une réaction chimique et le toux va mousser. Une fois que la réaction s’arrête, vous pouvez nettoyer en frottant avec une brosse que vous aurez au préalable trempée dans du vinaigre blanc.

Pour blanchir sans eau de javel, vous pouvez utiliser du percarbonate de soude. Allié à l’eau chaude, il aura une action désincrustante. Utilisé dans la machine à laver, il permettra de blanchir le linge blanc. Mais attention à ne pas l’utiliser sur les couleurs. Il permet aussi de détacher la vaisselle. Enfin, si vous souhaitez vous débarrasser des moisissures, vous pouvez utiliser du vinaigre blanc cumulé à quelques gouttes de tea tree pour frotter les joints. Ce mélange sera très efficace et remplace très bien la javel.

 

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterPin on PinterestEmail this to someone

Alice Glaz

Surprise

Quand les déchets se transforment en meubles design

> Toutes les vidéos

Rappel de produit

> Tous les rappels de produit

Sur le même thème