Carabe à refelets cuivrés, Carabus auronitens

Les carabes, ces insectes essentiels au jardin

Publié le 28 juillet 2018 à 10:00 Aujourd'hui | 983 vues

Les carabes sont des précieux alliés au jardin. Ces coléoptères se nourrissent en effet de limaces, d’escargots mais aussi de pucerons et de chenilles. Comment les reconnaître ? Que faire pour les accueillir ? Explications.

Au jardin et/ou au potager, on bichonne avec amour nos plantes. On les arrose, on les taille, on les nourrit avec du bon compost, etc. Mais certains indésirables peuvent venir faire de gros dégâts. Parmi eux, on retrouve les limaces, les escargots, les pucerons, les larves de taupin ou encore les chenilles. Comment éloigner ces ravageurs ? Il existe bien sûr des solutions chimiques mais l’idéal sera de faire confiance à la nature et plus précisément aux carabes.

Ces insectes appartenant à l’ordre des Coléoptères, comme les scarabées, les coccinelles et les gendarmes, seront en effet vos alliés. Ils se régalent des gastéropodes, des pucerons, des larves de taupin, des chenilles mais aussi nématodes et des araignées rouges. Et ce n’est pas tout. En 2014, une étude menée par des chercheurs de l’unité Agroécologie de l’Inra de Dijon et du BBSRC (Biotechnology and Biological Sciences Research Council, Royaume-Uni) révélait que les carabes se nourrissaient également de graines de plantes adventices, à savoir les « mauvaises herbes ». « La recrudescence de carabes prédateurs de graines pourrait augmenter le contrôle des mauvaises herbes et donc limiter le recours aux herbicides, ce qui constituerait un réal impact positif sur la biodiversité et l’environnement. »

Les carabes sont donc très utiles. Si vous en avez dans votre jardin, ne les éliminez pas. Mais au fait, comment les reconnaître ? En France, il existe une quarantaine d’espèces de carabes. Ceux-ci peuvent parfois être confondus avec les scarabées. Ils mesurent entre 1,5 et 5 centimètre de long, ont une forme allongée, des longues antennes, et présentent une carapace noire aux reflets verts, dorés, violets ou bleus. La tête est plus étroite que le thorax et les élytres (première paire d’ailes recouvrant la deuxième) sont marquées de sillons. Les carabes ne volent pas mais se déplacent très rapidement. Ils ne sortent qu’en fin de jour et durant la nuit. Le jour, ils se cachent dans des lieux frais et humides, au pied d’une haie par exemple. À noter que les larves sont aussi carnivores. Elles se régalent de vers, d’œufs d’autres larves et de petits insectes.

Carabes : les accueillir dans son jardin

Si vous souhaitez attirer les carabes dans votre jardin, quelques gestes sont à adopter. Bien évidemment, il faut avant tout bannir les pesticides. Limitez également de trop labourer et de bêcher. Le labour et le bêchage détruisent les œufs. Privilégiez les haies et herbes hautes car elles servent d’habitat et de garde-manger. N’hésitez pas non plus à installer des abris comme des vieilles souches, du paillis, des pierres afin que les insectes puissent y trouver refuge pendant la journée et l’hiver. Si vous avez un potager, placez-les à proximité.  Enfin, évitez de placer des pièges à limaces (à base de bière).

 

Aveclogo_mip

Marine VAUTRIN

Surprise

Hexa : un crabe-jardinier 2.0

> Toutes les vidéos

Rappel de produit

> Tous les rappels de produit

Sur le même thème