Les équipements de notre maison nuisent à l’environnement

Publié le 26 septembre 2018 à 11:50 Aujourd'hui | 364 vues

Réfrigérateur, télévision, téléphone, textiles… Nos objets du quotidien ont un fort impact sur l’environnement, alerte ce mercredi 26 septembre l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe), qui appelle les Français à consommer de manière plus responsable.

Faites un tour dans votre maison et comptez le nombre de meubles, textiles et appareils électriques et électroniques que vous possédez.  Télévision, réfrigérateur, micro-ondes, lampes, téléphone, vêtements… Tous ces objets du quotidien représentent une part élevée des émissions de gaz à effet de serre « qui peut s’avérer aussi importante que les transports ou l’alimentation », alerte ce mercredi 26 septembre l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe). Car avant d’arriver dans nos foyers leur fabrication, leur transport et leur distribution génèrent énormément de CO2 et mobilisent des quantités énormes de matières premières.

Dans son étude, l’Ademe explique que « l’ensemble des équipements, meubles et électroménagers présents dans la maison pèse en moyenne 2,5 tonnes », soit le poids d’un hippopotame. Et pour fabriquer ces 2,5 tonnes d’équipements, « il a fallu mobiliser 45 tonnes de matières premières », l’équivalent de 18 hippopotames. Le CO2 émis pendant tout le cycle de fabrication représente 6 tonnes de CO2, soit 6 allers-retours Paris-New-York. Nos objets du quotidien pèsent sur l’environnement. Par exemple, pour un téléviseur (11kg), 2,5 tonnes de matières premières ont été mobilisées. Le total des émissions de carbone équivaut à un aller-retour en avion Paris-Nice, souligne l’Ademe qui, dans son étude, a évalué le poids carbone et la matière mobilisée de 45 catégories de biens d’équipement.

Consommer responsable

Selon l’Agence de l’environnement, qui s’appuie sur une étude Ipsos, les ménages français ont en moyenne 99 équipements électriques et électroniques chez eux, alors qu’ils pensent en avoir 34. Six d’entre eux ne sont même pas utilisés. « Les Français consomment toujours plus, sans avoir conscience des conséquences sur l’environnement », estime-t-elle. Pour l’Ademe, il y a urgence et appelle les Français à consommer de manière plus responsable. « Consommer responsable, c’est porter un nouveau regard sur sa façon de consommer, lui donner un sens et une cohérence en considérant les « parties cachées » de l’iceberg ».

Elle recommande ne pas se sur-équiper, d’acheter des biens plus durables, en se fiant à l’étiquette énergie des appareils ou aux produits labellisés Ecolabel européen et d’éviter les équipements surdimensionnés (un écran de télévision ou de smartphone trop grand). Plus sa taille est grande, plus il nécessite l’utilisation de matières premières pour sa fabrication. Elle conseille également de ne pas renouveler trop souvent ces objets et d’augmenter leur durée de vie. « Cela implique d’entretenir ses biens, de respecter leurs conditions normales d’utilisation, de les réparer ou les faire réparer en cas de panne, lorsque cela est possible, ou/et de leur donner une seconde vie, en les donnant ou les revendant. » Bien sûr, il n’y a pas que les consommateurs qui doivent faire des efforts. « Il faut responsabilité toute la chaîne de consommation », y compris les fabricants, a déclaré à l’AFP Pierre Galio, chef du service consommation et prévention de l’Ademe.

Marine VAUTRIN

  1. […] Les équipements de notre maison nuisent à l’environnement […]

Surprise

Gaspillage alimentaire : une pétition pour changer les dates de péremption

> Toutes les vidéos

Rappel de produit

> Tous les rappels de produit

Sur le même thème