Les nanoparticules sont partout

Publié le 24 août 2017 à 11:41 Aujourd'hui | 195 vues

L’association 60 millions de consommateurs alerte. Celle-ci a publié ce jeudi 24 août son étude sur la présence de nanoparticules dans les bonbons et les gâteaux. Résultat, 100% des produits testés en contiennent. 

Les nanoparticules sont partout. Des crèmes solaires au maquillage en passant par la voiture et la nourriture. Et la présence de ces petits matériaux dans notre quotidien dérange. Les nanoparticules sont des matériaux dont le diamètre est inférieur à 100 nanomètres. Pour se faire une idée, elles sont 50 000 fois plus petites qu’un cheveu. Les industriels réduisent l’argent, le silicium ou encore l’oxyde de titane en nanoparticules afin d’agir sur le goût, la couleur, l’odeur, la texture du produit ou sa fluidité. Mais on ne connaît pas réellement leurs effets sur la santé humaine. De très petites tailles, les nanoparticules sont capables de franchir les barrières de protection de notre organisme.

100% des produits testés contiennent des nanoparticules

L’association 60 millions de consommateurs s’est intéressée à 18 produits sucrés : des gâteaux, des bonbons et des desserts glacés qui contiennent du E171 pour mesurer la quantité de nanoparticules au sein de ce colorant. Mais pourquoi ce colorant en particulier ? En mars dernier, les chercheurs de l’INRA ont injecté pendant 100 jours du E171 dans 100 rats. Celui-ci contenait 40 à 45% de nanoparticules, une quantité qui se rapproche de celle que nous ingurgitons au quotidien. Résultat, 40% des rats présentaient des lésions précancéreuses dans le côlon. “Aucune conclusion n’est toutefois établie pour l’homme sur ce potentiel effet ‘promoteur’ de la cancérogenèse du E171. Ni sur d’autres résultats non moins préoccupants, tel que le passage des nanoparticules de cet additif à travers la barrière intestinale. D’autres études sont nécessaires pour confirmer ces premiers résultats”, précise 60 millions de consommateurs.

Dans l’étude menée par l’association, aucun des 18 produits étudiés ne mentionne la présence de nanoparticules, alors que tous présentent un taux supérieur à 10% dans la quantité totale de E171. Pourtant, au-dessus de ce seuil, l’Autorité européenne de sécurité des aliments préconise qu’il en soit fait mention sur l’étiquette. Et ce sont dans les desserts glacés et les bonbons que les nanoparticules ont été retrouvées en plus grand nombre. Notamment dans la “Douceur vanille et fruits rouges” de Monoprix gourmet avec 100% de nanoparticules. Les “choco-mix Oreo” de la marque Milka s’en sortent un peu mieux, ils ne dépassent pas les 10% de nanoparticules. Quant aux M&M’s, ils comptent environ 20% de nanoparticules.

L’association 60 millions de consommateurs appelle les industriels à faire preuve de plus de transparence sur la composition de leurs produits et recommandent aux consommateurs de bannir ces produits de leurs habitudes alimentaires.

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterPin on PinterestEmail this to someone

Alice Glaz

Surprise

Quand les déchets se transforment en meubles design

> Toutes les vidéos

Rappel de produit

> Tous les rappels de produit

Sur le même thème