Lidl s’engage contre les déchets en plastique

Publié le 22 mars 2018 à 11:01 Aujourd'hui | 1781 vues

L’enseigne de la grande distribution Lidl a annoncé mercredi 21 mars 2018 que d’ici 2025, elle souhaite réduire de 20% le plastique de ses emballages et proposer 100% d’emballages recyclables. Deux objectifs ambitieux afin de lutter contre les déchets plastiques. 

Fruits, légumes, pâtes, riz, viandes et même eau, de nombreux produits sont emballés avec du plastique. Malheureusement, une grande majorité finit dans la nature, mettant à mal l’écosystème. Au mieux, ils finissent à la poubelle. Cependant, une partie infime de ces déchets est recyclée. En France, seulement 22,2% des ordures plastiques sont recyclées et 65,7% sont valorisées. Il est donc urgent d’agir. Lidl l’a bien compris. Par le biais d’un communiqué, l’enseigne de la grande distribution a annoncé le 21 mars dernier qu’elle s’engage “d’ici 2025 à réduire de 20% le plastique de ses emballages et à proposer 100% d’emballages recyclables”. “Nous sommes conscients de notre impact sur l’environnement. Il nous appartient, en tant que distributeur, de créer le changement pour impulser une nouvelle dynamique en réduisant les déchets et en valorisant les matières recyclées pour préserver notre planète. La réduction des déchets plastiques est une mesure logique dans notre démarche RSE et nous sommes fermement convaincus qu’il est de notre devoir de proposer aux consommateurs des produits aux emballages recyclables et avec moins de plastique”, a déclaré Emmanuel Solofrizzo, gérant logistique de Lidl France dans ce même communiqué.

Valorisation des déchets, matériaux recyclables et économie circulaire

Pour parvenir à ses objectifs, Lidl va progressivement réduire l’utilisation d’emballages et particulièrement ceux en plastique. L’enseigne compte ainsi privilégier les matériaux recyclables. “Grâce à sa démarche sur le tri et la valorisation des déchets l’enseigne utilise notamment 100% de sacs poubelles à base de plastique recyclé”. Lidl France “place le recyclage et le traitement des déchets au cœur de ses préoccupations”. De ce fait, pour favoriser les matériaux recyclables et développer l’économie circulaire, l’enseigne a mis en place le projet “Mettez-vous au vert ! “. Chaque magasin dispose désormais de poubelles pour trier l’ensemble des déchets, à savoir les ordures quotidiennes, le papier/carton, le plastique, les ampoules ou encore les piles. Afin de valoriser au mieux ses déchets, l’enseigne dispose également d’un système de compactage de carton, ce qui permet de réduire les volumes transportés. Les déchets sont ensuite renvoyés aux plateformes logistiques pour limiter le nombre de collectes pour les partenaires. Au total, “ce sont 150 000 tonnes de carton et de plastique qui ont été recyclés en 2017”, indique Lidl, précisant que “cette nouvelle réduction du plastique dans les emballages participe à l’amélioration de ce cercle vertueux”.

Lidl a toujours été très active en matière de développement durable. Au quotidien, l’enseigne mène des actions concrètes pour réduire son empreinte environnementale. Elle a d’ailleurs lancé le site Internet enrouteversdemain-lidl.fr où elle regroupe les différentes initiatives qu’elle mène.

Des initiatives similaires

Lidl n’est pas la seule enseigne à vouloir lutter contre les déchets plastiques. En janvier dernier, la chaîne de supermarchés britannique spécialisée dans les produits surgelés Iceland a annoncé qu’elle voulait éliminer les emballages en plastique pour les produits de sa marque d’ici fin 2023. Les emballages des nouvelles gammes de produits alimentaires seront donc faits de papier ou de pulpe. Les sacs en papier recyclé seront également privilégiés. Cette mesure devrait s’appliquer aux 900 magasins que compte la chaîne. La même semaine, on apprenait également que 100% des emballages McDonald’s seraient issus de matériaux renouvelables, recyclés ou certifiés d’ici 2025 “avec une préférence pour le label Forest Stewardship Council”, avait précisé l’enseigne de la restauration rapide. Un projet de taille puisque les infrastructures de recyclage, les réglementations et les comportements des consommateurs varient d’un pays à l’autre. La chaîne néerlandaise de supermarchés bio Ekoplaza est allée encore plus loin. Fin février, elle a inauguré le tout premier rayon “zéro plastique” à Amsterdam (Pays-Bas). Pour l’heure, 680 produits biologiques sont vendus sans emballages plastiques. À la place, ils sont conditionnés dans du verre, du carton, du métal et des matériaux biodégradables.

Marie Bascoulergue

  1. Les plastiques pas recyclables? vraiment?

  2. Quand on sait que dans le Pacifique ” Un continent en plastique” ( et autres…..) représente 3 fois la surface de la France..Imaginons ce que la faune peut ingérer en saloperies. Et par effet levier ce que nous ingérons par le produit de la pêche.

Surprise

Gaspillage alimentaire : une pétition pour changer les dates de péremption

> Toutes les vidéos

Rappel de produit

> Tous les rappels de produit

Sur le même thème