Linkee : l’application solidaire contre le gaspillage alimentaire

Publié le 4 juin 2018 à 15:14 Aujourd'hui | 2092 vues

Plusieurs entrepreneurs français ont fondé en mars 2016 l’association solidaire “Linkee”. Engagée contre le gaspillage alimentaire, celle-ci permet à des bénévoles de redistribuer les invendus alimentaires des entreprises à des associations caritatives par le biais d’une application. 

En France, on estime que près de 10 millions de tonnes de nourriture consommable sont jetées chaque année selon l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe). Le gaspillage alimentaire est un fléau contre lequel des initiatives se multiplient ces dernières années.  Le 11 février 2016, l’Assemblée nationale votait une loi contre le gaspillage alimentaire, une première mondiale. La perte de denrées alimentaires est terrible pour les 8 millions de personnes qui ont du mal à se nourrir en France mais aussi pour l’environnement. “Le gaspillage alimentaire représente un impact carbone de 15,3 millions de tonnes de CO2, soit 3% des émissions de gaz à effet de serre de la France”, toujours selon l’Ademe. 80% des invendus alimentaires se retrouvent pourtant à la poubelle alors qu’ils pourraient être consommés. Pour solutionner cette perte astronomique, de nombreuses applications voient le jour contre le gaspillage alimentaire. En mars 2016, des entrepreneurs français, dont Julien Meimon, ont rejoint le mouvement en créant “Linkee”. L’application propose une solution 2.0 anti-gaspi en mettant en relation des commerçants avec des associations caritatives à Paris.

Comme l’explique le docteur en sciences politiques et cofondateur Julien Meimon, “Linkee”, qui vient de l’anglais “Link” (lien en français), est une application qui veut mettre en relation les acteurs de l’alimentation. Depuis longtemps, de nombreux commerçants (supermarchés, hôtels, épiceries) sont prêts à donner leurs invendus alimentaires mais n’avaient pas de solution. Des associations au contraire en cherchent pour nourrir les plus démunis. Depuis 2016, Linkee fait le lien entre les deux : “on a instauré un système double : à la fois la prise en charge de produits frais de petit volume tout en respectant la chaîne du froid”, nous explique Julien Meimon.

En moyenne 1.000 repas distribués par jour

L’application est simple d’utilisation. Au jour le jour, les commerçants d’une des 100 enseignes commerciales partenaires indiquent les produits invendus disponibles sur la plateforme Linkee. Les bénévoles surnommés “Linkers” reçoivent alors une notification. Ils peuvent partir au moment de leur choix chercher les invendus avec le sac bleu “Linkee” et les déposer en 30 minutes dans l’un des centres des 70 associations partenaires telles que les Restos du Cœur, Aurore, le Secours populaire, le Secours catholique, Emmaüs et la Croix rouge. Ces dernières indiquent le montant de leurs besoins pour éviter le surplus. Elles reçoivent en moyenne deux tonnes de nourriture par mois, dont 80% de produits frais. Linkee redistribue 1000 repas par jour et compte actuellement une communauté de 1000 bénévoles actifs à Paris. “Les Linkers se rencontrent, discutent entre eux. Une véritable communauté d’actifs est en train de se créer”. L’application n’a qu’un bémol : les commandes sont parfois déjà toutes réservées : “Il faut dans ce cas ne pas hésiter à nous appeler. Nous ne sommes pas qu’une plateforme internet, nous sommes vraiment présents sur le terrain. C’est ce qui nous différencie”, souligne Julien Meimon, qui est également auteur de l’ouvrage “Déclics solidaires”.

L’association est notamment parrainée par des figures comme Thierry Marx, Christophe Michalak et Yoni Saada qui s’engagent contre le gaspillage alimentaire. Elle co-organise des opérations spéciales pour sensibiliser la population comme “Solidarité avec les migrants” de Porte de la Chapelle avec la redistribution de 1500 repas ou avec le festival écologique WeLoveGreen. La structure est également signataire du pacte national de lutte contre le gaspillage alimentaire et dispose de l’agrément de la Direction départementale de la protection des populations (DDPP). Pour déployer ses moyens d’action, elle a lancé une campagne de crowdfunding. Elle souhaite s’offrir de nouveaux vélos, de nouveaux contenants, et multiplier la totalité de ses effectifs par deux. Linkee a déjà récolté 3.235 euros auprès de 54 généreux donateurs sur les 16.000 euros que l’association vise. Une somme permettant à de nombreux bénévoles de devenir eux-mêmes acteurs d’un monde plus équitable.

 

Claire Lebrun

Surprise

Gaspillage alimentaire : une pétition pour changer les dates de péremption

> Toutes les vidéos

Rappel de produit

> Tous les rappels de produit

Sur le même thème