Listeria : des émincés de saumon fumé Carrefour rappelés

Publié le 30 août 2017 à 18:04 Rappel de Produit | 788 vues

Deux lots d’émincés de saumon fumé à l’aneth et aux zestes de citron de la marque Carrefour Sélection sont actuellement rappelés. Ces derniers sont contaminés par la bactérie Listeria monocytogenes.

Sur des toasts, dans une salade… Le saumon, c’est délicieux, mais pas quand il est contaminé par des bactéries ! Si vous avez récemment acheté des émincés de saumon fumé à l’aneth et aux zestes de citron chez Carrefour, soyez vigilants. Deux lots de la marque Carrefour Sélection sont rappelés par la société Mer Alliance, suite à la mise en évidence de la bactérie Listeria monocytogenes dans les produits.

Les émincés de saumon concernés portent les caractéristiques suivantes :

  • Gencod : 3245411891855
  • Format : barquette 100g
  • Date limite de consommation : 31/08/2017
  • Lots : 6620DQGV et 6623CQGV
  • Estampille sanitaire : FR 29.232.500 CE

Ne pas consommer les émincés de saumon

L’ensemble des lots a été retiré de la commercialisation mais certains produits ont été vendus avant la mesure de retrait. Si vous possédez un produit mentionné ci-dessus, ne le consommez pas, détruisez-le ou ramenez-le dans votre magasin afin de vous faire rembourser.

Les personnes qui auraient consommé le produit incriminé et qui présenteraient de la fièvre, isolée ou accompagnée de maux de tête, doivent consulter leur médecin traitant en lui signalant cette consommation. Les femmes enceintes, les personnes immunodéprimées et les personnes âgées doivent être particulièrement attentives à ces symptômes. Ces derniers peuvent évoquer une listériose, maladie qui peut-être grave et dont le délai d’incubation peut aller jusqu’à huit semaines. Dans certains cas, cette infection peut aller jusqu’à provoquer des troubles neurologiques ou une infection du sang (septicémie).

Pour plus d’informations, vous pouvez contacter le service consommateurs Carrefour à ce numéro : 09.69.39.7000 (appel non surtaxé).

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterPin on PinterestEmail this to someone

Justine Dupuy

  1. Tout ceci n’est guère surprenant…je suis un scientifique et je me suis livré à l’analyse de la fraîcheur du saumon fumé commercialisé en France. J’ai utilisé la technique de la mesure des nucléotides issus de la biodégradation de l’ATP (la substance chimique qui représente 97% de la masse du muscle, c’est à dire du filet). Les résultats sont CATASTROPHIQUES!!! En effet, il s’écoule bien trop de temps entre le décès du saumon et sa salaison qui est réalisée à l’arrivée en France 4 à 5 jours plus tard…alors que tout se joue dans les premières 24 heures…De plus, les saumons sont transportés entiers avec leur peau, ce qui augmente considérablement la vitesse de dégradation…Pour les Japonais qui s’y connaissent en fraîcheur du poisson, cette méthode d’analyse est irréfutable et si l’on suit leurs critères d’évaluation, le saumon fumé commercialisé en France (et en Italie aussi d’ailleurs), ne serait acceptable que pour l’alimentation animale…Bien entendu, les producteurs sont au courant mais nient l’importance du problème et c’est pour cette raison que les consommateurs n’en savent rien…

Surprise

Hypnos : un masque connecté pour mieux dormir et gérer son stress

> Toutes les vidéos

Rappel de produit

> Tous les rappels de produit

Sur le même thème