Lutte anti-gaspi : Kellogg’s transforme ses Corn Flakes en bière

Publié le 19 décembre 2018 à 13:16 Demain | 507 vues

Que faire des céréales trop grosses, trop petites, trop cuites ou abîmées pour être commercialisées ? Kellogg’s a trouvé la solution : les utiliser pour faire de la bière !

Dans ses boîtes de Corn Flakes, Kellogg’s s’efforce de proposer aux consommateurs des pétales de maïs parfaites. Celles trop grosses, trop petites, trop cuites ou trop abîmées ne sont pas inclues dans les paquets. Un vrai gâchis ! Au Royaume-Uni, la firme a alors eu une idée pour éviter ce gaspillage : les utiliser pour en faire une bière. Pour cela, elle s’est associée à Seven Bro7hers Brewery, une brasserie située à Salford à Manchester près de son siège social. Les céréales, jugées non conformes, y sont envoyées et utilisées pour concevoir la fameuse petite mousse baptisée « Throw Away IPA ». Plus sucrée qu’une IPA traditionnelle,  la bière est brassée pendant plus de 14 jours et nécessite 60 kg de flocons de maïs pour remplacer une partie du grain de blé dans le mélange, rapporte ID L’Info Durable.

« Kellogg’s explore toujours des solutions différentes et durables pour réduire le gaspillage alimentaire dans ses usines. Il est donc formidable de participer à une initiative aussi amusante avec un fournisseur local », a déclaré Kate Prince, directrice de la responsabilité sociale d’entreprise chez Kellogg’s UK. Au total, la brasserie compte créer trois bières différentes. Pour chaque canette vendue, 10 pence seront par ailleurs reversés à FareShare, une association qui lutte contre la pauvreté et le gaspillage alimentaire au Royaume-Uni.

Des restes de pain transformés en bière

Utiliser des déchets alimentaires pour concevoir des bières n’est pas nouveau. Outre-Manche, l’association Feedback, fondée par Tristram Stuart, a par exemple imaginé une mousse à partir de restes de pain, la « Toast ale ». Celle-ci est fabriquée par Wold Top, une brasserie près de Driffield, dans le Yorkshire (Nord de l’Angleterre). L’ingrédient phare de la boisson vient d’une usine de sandwichs qui n’utilise que les tranches moelleuses et qui met de côté les extrémités du pain. Pour sa Toast ale, Feedback s’est inspirée des brasseurs bruxellois qui ont lancé la Babylone, elle aussi produite à partir de pain.

 

 

Justine Dupuy

Surprise

Gaspillage alimentaire : une pétition pour changer les dates de péremption

> Toutes les vidéos

Rappel de produit

> Tous les rappels de produit

Sur le même thème