Made in France : Payote crée des espadrilles qui ne sentent pas des pieds

Publié le 10 mars 2018 à 9:30 Demain | 3668 vues

Payote est une jeune marque perpignanaise lancée en 2016 par Olivier Gelly. Sa spécialité : les espadrilles. Originales, personnalisables et entièrement fabriquées dans le sud-ouest, elles se déclinent désormais en version « sent bon ».

Longtemps rangées au placard, les espadrilles reviennent en force depuis quelques saisons. Plébiscitées pour leur côté pratique et décontracté, elles quittent même les plages pour chausser les pieds des citadins. Le hic de ces chaussures qui fleurent bon le sud-ouest ? Les mauvaises odeurs qu’elles peuvent générer à force d’être portées. Une start-up perpignanaise a donc décidé de s’intéresser de plus près à ce phénomène biologique, qui peut devenir très handicapant. Le secret ? Les microcapsules intégrées dans la toile de la chaussure. Celles-ci, au frottement du pied, se cassent et diffusent une odeur parfumée pendant trois semaines, voire un mois, selon la fréquence d’utilisation. Fini les pieds qui puent !

Derrière cette innovation, on retrouve Payote, spécialiste de l’espadrille, et son fondateur Olivier Gelly. C’est en 2016 que ce dernier a décidé de lancer sa propre marque. Son credo : proposer des espadrilles confortables, colorées, élégantes, originales et surtout personnalisables (motifs, couleurs, tissus, broderies, etc.) « Chez moi, on porte tous des espadrilles. Mais le souci, c’est qu’elles sont toutes de couleur unie, en noir ou bleu marine. Un jour, en sortant, je me suis retrouvé avec une chaussure en 41 et une autre en 43. Vous imaginez la galère, nous raconte Olivier Gelly. Pour ne plus me tromper, j’ai donc décidé de customiser mes espadrilles ». Et c’est ainsi que sa nouvelle aventure a débuté. Après avoir sillonné les marchés, le fondateur de Payote vend aujourd’hui ses petits bijoux sur Internet, et ce, grâce à une campagne de crowdfunding menée avec succès en juillet 2016. Déjà 40 000 paires d’espadrilles ont depuis été vendues. « Cette année, nous allons dépasser les 80 000 », assure Olivier. Pas mal pour une start-up qui réalise sa communication essentiellement sur les réseaux sociaux.

100% made in France

Sa success-story ne fait que commencer, d’autant plus qu’il s’apprête à lancer à la fin du mois de mars ces fameuses espadrilles qui ne puent pas des pieds. Concrètement, toutes les chaussures proposées sur le site seront concernées. Les clients pourront choisir l’option « sent bon » ou non. « Elle coûtera entre 8 et 10 euros », précise le fondateur de Payote. Et pour parfumer ses petons le plus longtemps possible, des recharges seront également vendues séparément. Pour le lancement, les espadrilles diffuseront une odeur pamplemousse, mais Olivier Gelly n’exclut pas de développer dans un futur proche d’autres senteurs. « Chacun pourra ainsi choisir le parfum qui lui correspond ». En plus de libérer un parfum de vacances, les microcapsules sont aussi antibactériennes et auront bientôt un pouvoir hydratant. Que demander de plus ? Celles-ci ont été développées par un laboratoire français situé à Montpellier. Le made in France est d’ailleurs la signature de Payote : « mettez la France à vos pieds ». Toutes les espadrilles, disponibles de la pointure 28 à 47, sont fabriquées dans les ateliers Megam à Mauléon, spécialistes de l’espadrille française. Un cahier des charges de 11 étapes régit l’ensemble de leur procédé de fabrication. De la vulcanisation de la semelle en passant par le découpage de la toile et la couture de l’étiquette, chaque étape est réalisée dans ces ateliers.

Une marque engagée

Au-delà de la fabrication française, Payote se distingue également en étant une start-up engagée. Olivier Gelly soutient notamment l’association Rêves, qui œuvre à réaliser les souhaits et les rêves des enfants gravement malades. « Chaque fois que l’on vend une paire d’espadrilles, un pourcentage du bénéfice est reversé à l’association », précise-t-il. « L’année dernière, nous avons permis à deux enfants de partir en vacances. Une petite fille est allée à New York avec sa famille et un petit garçon est parti à Center Park pendant quatre jours ».

À 33 ans, Olivier Gelly a des idées plein la tête. Parmi ses nombreux projets : sortir une espadrille sur laquelle il sera possible de colorier des dessins, imaginés par les enfants de l’association Rêves. Ou encore une espadrille conçue pour les non-voyants et dotée d’inscriptions en braille. Sa petite entreprise n’a pas fini de faire parler d’elle.

Plus d’informations sur le site payote.fr.

Marine VAUTRIN

Surprise

Hexa : un crabe-jardinier 2.0

> Toutes les vidéos

Rappel de produit

> Tous les rappels de produit

Sur le même thème