Malgré le rappel, Leclerc avoue avoir vendu des produits Lactalis

Publié le 9 janvier 2018 à 15:05 Aujourd'hui | 388 vues

Leclerc reconnaît ce mardi 9 janvier 2018 avoir vendu “des reliquats de produits” Lactalis dans ses magasins depuis la mesure de retrait du 21 décembre 2017. Au total, 984 produits potentiellement contaminés par des salmonelles ont été commercialisés.

Depuis plus d’un mois, le groupe Lactalis est dans la tourmente. Suite à plusieurs signalements transmis le 1er décembre 2017 concernant une contamination aux salmonelles, Lactalis a été contraint d’effectuer plusieurs rappels de ses produits. Au total, 1 345 lots ont été retirés de la vente. Malgré de telles mesures, le géant français de la grande distribution Leclerc a reconnu ce mardi 9 janvier avoir vendu “des reliquats de produits (laits ou céréales infantiles)” Lactalis dans plusieurs points de vente. Au total, 154 843 produits ont été retirés des rayons depuis le 21 décembre et 5 659 ramenés par les clients. Cependant, “il apparaît que 984 produits ont malgré tout été vendus après le rappel dans plusieurs magasins”, explique Leclerc dans un communiqué, sans préciser quels sont les magasins concernés.

Cela fait suite à l’identification d’un problème dans le magasin Leclerc de Seclin (Nord) après avoir effectué un “audit interne de vérification de la bonne application des mesures de retrait des produits de l’entreprise Lactalis”. Depuis, les “Centres E.Leclerc procèdent à un audit des procédures afin d’identifier précisément les raisons de ce dysfonctionnement et de mettre en place les mesures correctives nécessaires”.

Leclerc met en place un numéro vert

Dans ce même communiqué, Leclerc affirme avoir identifié les consommateurs ayant acheté ces produits. Ces derniers sont actuellement contactés “individuellement” par les directions des magasins. Cependant, par mesure de précaution, le groupe demande aux clients qui possèdent l’un des produits concernés par le rappel de produit du 21 décembre 2017 (liste ici) de les rapporter dans les plus brefs délais à l’accueil de leur magasin. Afin de répondre au mieux aux interrogations des clients, Leclerc a ouvert un numéro vert : 01 71 53 51 20.

En cas de contamination ou de doute, il est recommandé de consulter au plus vite son médecin traitant. “Les infections à Salmonella agona surviennent dans les 3 jours suivant l’ingestion, et provoquent un tableau de gastro-entérite avec des vomissements, une diarrhée parfois sanglante et fébrile dans la majorité des cas” rappelle la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) ainsi que la Direction générale de la santé (DGS).

Marie Bascoulergue

Surprise

Gaspillage alimentaire : une pétition pour changer les dates de péremption

> Toutes les vidéos

Rappel de produit

> Tous les rappels de produit

Sur le même thème