Des mégots de cigarettes transformés en cendriers et pots à crayons

Publié le 5 octobre 2017 à 13:40 Aujourd'hui | 1023 vues

La société bretonne MéGO! a mis en place des cendriers permettant de recycler les mégots de cigarettes. Le but, les transformer en plastique afin qu’ils aient une seconde vie. La ville de Castres est la première en France à avoir adhéré à ce dispositif unique en son genre.

Selon tabac-info-service, il y aurait près de 16 millions de fumeurs en France. Sachant que 8 millions de mégots sont jetés chaque minute dans le monde, que les 2/3 finissent dans la nature, sur les trottoirs ou dans les égouts, et qu’il faut 15 ans pour qu’ils puissent se dégrader, il est donc urgent d’agir. C’est désormais chose faite avec l’entreprise bretonne MeGO! Cette dernière a eu l’idée de récupérer des mégots, de les dépolluer afin qu’ils soient recyclés en objets en plastique. Dorénavant, il sera possible de trouver des pots à crayons ou encore des cendriers fabriqués à partir de mégots de cigarettes. Castres est la première ville en France à avoir accepté d’installer des cendriers pour récolter ces composants polluants.

Cendriers, pots à crayons en mégots recyclés

Le principe de MeGO! est simple. Les professionnels ou particuliers doivent faire la demande sur le site de l’entreprise, afin d’obtenir un ou plusieurs cendriers. Niveau prix, il suffit de faire un devis en ligne en fonction de la demande. L’entreprise MeGO! s’occupe de la collecte puis «les mégots sont envoyés dans notre usine de Rennes, la seule à faire cela en France. Le tabac et le papier sont séparés du filtre et sont transformés en compost. Le filtre est passé dans des bains et 97 % du produit est broyé pour être transformé en billes de plastiques », détaille Philippe Jammes de la société Conseils Services Environnement, à 20 Minutes. Ces dernières servent à fabriquer des jetons de caddies, des pots à crayons, des cendriers ou autre mobilier de bureau . MeGO! explique que pour 1 kilo de plastique, il faut 3000 mégots.

28 kilos de mégots récoltés à Castres

Castres est la première ville en France à adhérer à ce dispositif. Depuis un mois, une vingtaine de cendriers en forme de cigarette de 85 cm de haut ont fleuri partout dans la ville. Il est possible d’en trouver devant des bureaux de tabac, des cafés, la police municipale, le parc des expositions ou encore dans la cour de l’Hôtel de Ville. Pouvant contenir jusqu’à 3000 mégots, ces cendriers ont déjà récolté pas moins de 28 kilos. La ville est doublement à l’honneur puisque les cendriers ont été fabriqués par l’entreprise de chaudronnerie Georges Amen. Si le succès est au rendez-vous, d’autres villes devraient adhérer à ce projet.

Crédits photos : MéGO!

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterPin on PinterestEmail this to someone

Marie Bascoulergue

  1. […] pollution, de nombreuses initiatives ont vu le jour. On pense notamment à la start-up bretonne MeGO ! qui incite les fumeurs à jeter leurs mégots dans des cendriers spéciaux. Son objectif : […]

Surprise

Des mégots de cigarettes transformés en cendriers et pots à crayons

> Toutes les vidéos

Rappel de produit

> Tous les rappels de produit

Sur le même thème