Mexique : découvrez la première ville touristique 100% écolo

Publié le 11 juillet 2017 à 17:36 Demain | 192 vues

On le sait, le tourisme n’a rien de bon pour l’environnement. Mais au Mexique, une ville pourrait bien prouver le contraire ! L’architecte Jaime Lermer a décidé de construire une station balnéaire 100% écologique. Véritable paradis sur terre, Amaitlán risque d’en séduire plus d’un. 

Quand on dit Mexique, on pense tout de suite aux vacances au bord de la plage, les nuits endiablées et surtout au soleil. Le Mexique est le repaire estival des “spring-breakers” mais aussi des lunes de miel. Il est sûr que le mot écologie n’est pas le premier qui vient à l’esprit. Pourtant, de l’autre côté du pays, sur les côtes de l’État du Sinaloa, une toute nouvelle station balnéaire est entrain de voir le jour. Sa particularité ? Elle est 100% écolo !

À l’origine de ce projet, on retrouve Jaime Lermer. L’homme est connu au Brésil pour sa carrière politique, mais en dehors des frontières, il est surtout connu pour ses talents d’architecte. Il a été, durant de nombreuses années, le président de l’Union internationale des Architectes. Avec cette ville, l’homme de 79 ans espère bien pouvoir réconcilier environnement et tourisme.

“La terre du repos”

Baptisée Amaitlán, “la terre du repos” en langue aztèque, cette ville 100% écolo vise à devenir un exemple à travers le monde. Le Mexique souhaite répondre au tourisme de masse qui est synonyme de surconsommation et de gaspillage. La nouvelle station balnéaire s’étendra sur 2 000 hectares, l’équivalent de 3 000 terrains de football. La ville sera dotée de quartiers résidentiels, d’hôtels, d’hôpitaux, de parcs, etc. Tout n’est pas encore construit mais à terme l’objectif sera d’alimenter toute la ville en énergie verte grâce à des panneaux photovoltaïques et des éoliennes. Un système de recyclage des eaux usées sera aussi effectif. Le climat de la région, quant à lui, permettra de créer une architecture tropicale à base de matériaux authentiques.

Jaime Lermer montre qu’il est possible de recycler 100% des déchets produits et ne causer aucun tort à la faune et à la flore locale. Et ce n’est pas tout, la ville va apporter de l’emploi dans le sud de l’État du Sinaloa. Près de 370 emplois seront créés pour les locaux. Une manière de distribuer la richesse de manière équitable. Une initiative qui nous rappelle celle de l’architecte Stefano Boeri, qui est actuellement entrain de construire la première ville-forêt du monde en Chine.

Crédit : amaitlangardencity

 

Crédit : amaitlangardencity

 

Crédit : amaitlangardencity

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterPin on PinterestEmail this to someone

Alice Glaz

Surprise

OGarden : un jardin bio dans votre maison

> Toutes les vidéos

Rappel de produit

> Tous les rappels de produit

Sur le même thème