Nemo’s garden : un potager sous la mer

Publié le 3 avril 2017 à 16:33 Demain | 482 vues

Cultiver sous la mer, cette idée vous semble impossible… Pourtant depuis 5 ans, Sergio Gamberini, un italien, a décidé de rendre ce rêve possible. C’est donc 6 mètres sous l’océan que poussent des fraises, du basilic ou encore des haricots verts et de la laitue.

Nemo’s garden, c’est le projet insolite de Sergio Gamberini, président d’une compagnie fournissant des équipements de plongée. C’est 6 mètres sous la mer que les plantes sont cultivées de manière respectueuse de l’environnement.

Cette ferme aussi incroyable soit-elle, est située dans la baie de Noli en Italie. Elle est composée de cloches immergées qui gardent les cultures à une température constante de 26°C, et maintiennent un taux d’humidité de l’ordre de 83%. Les gouttes d’eau douce, provoquée par la condensation, ruissellent jusqu’aux plantes, qui sont donc alimentées selon leurs besoins. Sergio Gamberini explique au Washington Post : “J’ai essayé de faire quelque chose d’un peu différent et de montrer la beauté de l’océan.”

La mer un allié de taille

La mer présente divers avantages, et pas des moindres : bonne luminosité, température stable, absence de nuisibles. Les jardins sous-marins sont capables de produire fruits et légumes avec une efficacité étonnante. Les plantes renouvellent l’air naturellement, et le taux élevé de dioxyde de carbone favorise une croissance beaucoup plus rapide que sur terre. Toutes ses conditions exonèrent donc tout recours à des intervenants chimiques.

Mais le concept ne peut être exporté partout. Il faut que la température soit constante et assez chaude. Deuxième hic, même si l’océan est considéré ici comme un allié de taille, il peut devenir un adversaire redoutable. En un instant, il peut détruire l’ensemble des cultures. “Nous avons totalement perdu les cultures quatre fois, mais cela ne compte pas vraiment puisque nous avons un taux de croissance excellent” relativise Luca Gamberini, le fils de Sergio au quotidien américain.

Favoriser l’agriculture dans les zones incultivables

En plus d’être presque totalement écologique, ces cultures sous-marines ont pour but de permettre une activité agricole dans les zones où la terre n’est pas cultivable. Les créateurs de cette ferme insolite espèrent donc pouvoir démocratiser leur invention, notamment en vendant aux particuliers des kits permettant de reproduire ce type de cultures. En 2015, les Gamberini ont pu obtenir un soutien financier important, qui leur a permis de perfectionner leurs fermes.

Ces fermes aquatiques sont-elles l’avenir de notre agriculture ?

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterPin on PinterestEmail this to someone

Alice Glaz

Surprise

Une fois plantés, ces sacs plastiques font pousser des légumes

> Toutes les vidéos

Rappel de produit

> Tous les rappels de produit

Sur le même thème