En Norvège, 2 000 rennes doivent être abattus

Publié le 9 mai 2017 à 13:19 Aujourd'hui | 225 vues

Le gouvernement norvégien a autorisé lundi 8 mai l’abattage d’un troupeau d’environ 2 000 rennes. Une solution radicale qui a pour objectif d’empêcher la propagation d’une maladie contagieuse, la MDC (maladie débilitante chronique).

En Norvège, quelques animaux infectés par la MDC ont été recensés. Une première en Europe. Cette maladie, aussi appelée encéphalopathie des cervidés, est contagieuse et provoque une altération du comportement de l’animal, une perte de poids qui débouche sur la mort. Elle peut être transmise par contact direct ou indirect, par le biais de l’environnement (l’animal infecte un lieu à cause de son urine ou de ses matières fécales, qui infecte à son tour un autre animal). Malheureusement, il n’existe aucun traitement.

6% de la population de rennes du pays

C’est pourquoi, pour éviter la propagation de cette maladie mortelle qui ne se transmettrait pas à l’homme, les autorités norvégiennes ont décidé l’abattage d’environ 2 000 rennes vivant à l’état sauvage dans la région montagneuse de Nordfjella (sud-ouest du pays). Ce troupeau qui représente 6% de la population norvégienne totale de rennes devra être éradiqué d’ici au 1er mai 2018. Cet accord a été donné « sur la base des connaissances en notre possession aujourd’hui et des recommandations unanimes des experts », a expliqué le ministère de l’Agriculture norvégien.

L’Autorité de contrôle alimentaire a jusqu’au 15 juin pour présenter un plan d’action. Celui-ci devrait se traduire par une extension de la chasse, avec un test de dépistage pratiqué sur les animaux abattus, a précisé un porte-parole à l’AFP.

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterPin on PinterestEmail this to someone

Marine VAUTRIN

Surprise

Castorama : un papier peint qui raconte des histoires aux enfants

> Toutes les vidéos

Rappel de produit

> Tous les rappels de produit

Sur le même thème