Pamplemousse et médicaments : une association à éviter

Publié le 25 juillet 2017 à 11:39 Aujourd'hui | 262 vues

La consommation de pamplemousse, combinée à un traitement médicamenteux, est fortement déconseillée, rappelle la Food and Drug Administration (FDA). Cet agrume peut perturber l’action de certains médicaments et favoriser les risques secondaires de ces derniers.

Le pamplemousse a tout pour lui. Il est riche en vitamine C, potassium et antioxydants. Un allié idéal pour débuter la journée du bon pied. Mais cet agrume doit être consommé avec prudence, surtout si vous prenez des médicaments, a tenu à rappeler la Food and Drug Administration (FDA), soit l’Agence américaine des produits alimentaires et médicamenteux.

Risque de surdosage

Les effets de certains produits pourraient être modifiés par une consommation de pamplemousse, en particulier sous forme de jus. Ce dernier pourrait entraîner le passage dans le sang d’une plus grande quantité de principes actifs des traitements, augmentant ainsi le risque d’effets secondaires et favorisant le surdosage des substances dans le corps. De nombreux médicaments sont métabolisés à l’aide de l’enzyme CYP3A4. Or, le jus de pamplemousse bloque l’action de cette enzyme, ce qui peut entraîner un excès de médicament dans l’organisme des patients. Shiew Mei Huang, de la FDA, souligne dans un communiqué que “quand il y a trop de médicament dans le sang vous pourriez avoir plus d’effets secondaires”. Toutefois, la quantité d’enzyme CYP3A4 dans l’intestin varie d’une personne à l’autre. Certaines personnes en possèdent beaucoup et d’autres seulement un peu. Ainsi, le jus de pamplemousse peut affecter les gens différemment même lorsqu’ils prennent le même médicament.

De nombreux médicaments concernés

La FDA a listé les types de médicaments concernés par l’éventuelle interaction avec le pamplemousse. Parmi eux, certains antihistaminiques, des traitements contre l’arythmie cardiaque, l’hypertension artérielle, le rejet de greffe ou encore certains médicaments de la famille des statines. Certains corticostéroïdes qui traitent la maladie de Crohn ou la colite ulcéreuse font également partie de la liste. Afin de mieux avertir les patients, l’Agence américaine a demandé qu’un avertissement concernant la consommation de pamplemousse soit indiqué sur les produits concernés. En France, cet avertissement existe déjà dans certaines situations.

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterPin on PinterestEmail this to someone

Justine Dupuy

Surprise

Des mégots de cigarettes transformés en cendriers et pots à crayons

> Toutes les vidéos

Rappel de produit

> Tous les rappels de produit

Sur le même thème