Pêches : comment les choisir et comment les conserver

Publié le 9 juillet 2018 à 16:57 Aujourd'hui | 319 vues

Sucrée et désaltérante, la pêche fait le régal des gourmands. Mais encore faut-il tomber sur LE bon fruit. Les mauvaises surprises sont en effet nombreuses. Pour éviter toute déception, suivez le guide !

C’est la saison des pêches ! Depuis quelques jours, ces fruits ronds à la peu duvetée colorent nos étals et ce, pour notre plus grand bonheur. Qu’elle soit blanche ou jaune, la pêche est le 7e fruit le plus consommé en France. Et cela tombe bien, elle est excellente pour la santé. Ce fruit originaire d’Asie est peu calorique et riche en vitamine C, provitamine A, sélénium et contient du bêta-carotène, un pigment au fort pouvoir antioxydant. Très digeste, la pêche est aussi riche en fibres. Elle aide au bon transit intestinal. Parfait pour celles et ceux qui ont des petits soucis de constipation. Gorgée d’eau, elle est également reconnue pour ses qualités diurétiques. En France, la pêche est essentiellement cultivée en Languedoc-Roussillon, en Provence-Alpes-Côte d’Azur et en Rhône-Alpes. L’Hexagone est le quatrième producteur européen de pêches et de nectarines, derrière l’Italie, l’Espagne et la Grèce.

Comment choisir une bonne pêche ?

Mais comme pour tous les fruits, ils arrivent parfois de tomber sur des mauvaises. Qui n’a jamais croqué dans une pêche farineuse, sans goût ou pleine d’eau ? Pour éviter cela, il existe quelques astuces. Tout d’abord, le mieux sera de privilégier les pêches cultivées en France. Certaines bénéficient d’ailleurs de l’étiquette « Pêche d’ici ». Celle-ci « garantit la qualité du fruit produit dans le Sud-Est de la France », précise le ministère de l’Agriculture. Et depuis 2011, les « Pêches d’ici » sont associées aux « vergers écoresponsables », une appellation qui repose sur les trois critères suivants : environnement (pratiques respectueuses de l’environnement), social (respect des hommes et des femmes qui travaillent) et économique (assurer la pérennité des vergers français). Pour choisir des bonnes pêches, respirez leur parfum. Si vous ne sentez rien passez votre chemin. Ne vous fiez pas à la couleur de leur peau. Celle-ci ne reflète pas leur maturité. Pour vous guider, référez-vous donc à leur odeur mais aussi à leur souplesse au toucher.

Comment conserver les pêches ?

Une fois vos pêches choisies, ne tardez pas à les consommer. La pêche est un fruit très fragile. Pour les conserver, ne les placez pas au réfrigérateur car le froid rend leur chair farineuse. Placez-les dans un endroit frais, à l’abri du soleil. Et si vos pêches deviennent trop mûres, ne les jetez pas. Elles seront parfaites pour faire des confitures, des crumbles, des compotes ou des tartes.

Fruit star de l’été, la pêche se déguste nature ou cuisinée. Les recettes sont multiples. On peut par exemple l’associer à un bon yaourt bio et fermier, faire un sorbet ou encore l’incorporer dans une salade salée. Notre préférée : une salade de quinoa dans laquelle on incorpore des morceaux de pêches, quelques dés de chèvre et des feuilles de menthe. Le tout assaisonné avec une sauce vinaigrette balsamique. Autre idée : faire sauter dans une poêle des morceaux de pêche avec du beurre et du sucre.

Lire aussi : Abricots : comment les choisir et comment les conserver

Marine VAUTRIN

Surprise

Hexa : un crabe-jardinier 2.0

> Toutes les vidéos

Rappel de produit

> Tous les rappels de produit

Sur le même thème