Des peluches pour sensibiliser les enfants à la pollution marine

Publié le 20 avril 2017 à 17:07 Pop culture | 480 vues

L’ONG Sea Shepherd a lancé une gamme de peluches baptisées les Pollutoys. À l’intérieur de leur estomac ? Des déchets. 

Les chiffres font froid dans le dos. Chaque année, entre 8 et 10 millions de tonnes de plastique finissent dans nos océans, tuant 1 million d’oiseaux et 100 000 mammifères marins. À ce rythme, d’ici 2025, la quantité de déchets plastiques entrant dans le milieu marin pourrait être multipliée par 10. Pire, on estime qu’en 2050, les océans contiendront plus de morceaux de plastique que de poissons. Les conséquences sur la faune seraient encore plus catastrophiques.

Pour éviter ce scénario, il faut bien entendu faire attention à nos déchets mais aussi sensibiliser la nouvelle génération. « Au-delà du choc provoqué par les photos d’oiseaux agonisants à l’estomac rempli de déchets, comment sensibiliser à la préservation des océans ? Comment apprendre à nos enfants à respecter l’océan et ses animaux marins et à ne pas jeter de déchets, ni dans l’eau, ni sur terre ? », s’interroge l’ONG Sea Shepherd, dont la mission est de mettre un terme à la destruction des écosystèmes marins et au massacre des espèces.

Avec l’agence de communication Fred & Farid Shanghai, elle a donc eu l’idée de créer les Pollutoys : huit peluches parmi lesquelles on retrouve Rémi le requin, Lulu la tortue, Apolline le pélican, Basile la baleine ou encore Pia le pingouin. Mais derrière leurs airs sympathiques se cache une triste réalité. Leurs ventres sont remplis de déchets : bouteilles, sacs, couverts, etc. Que l’on se rassure, ces détritus ne sont pas des vrais. Ils sont recréés sous forme de peluche.

Des outils pédagogiques

Ces peluches, conçues par la créatrice de jouets Andrea Vida et avec l’aide de professionnels de la petite enfance, sont de formidables outils éducatifs. En ouvrant leur ventre, les peluches dévoilent tous les déchets que les animaux marins peuvent ingérer. Les enfants prennent ainsi conscience des dégâts causés par la pollution des plastiques. Les Pollutoys sont déjà utilisés dans trois établissements : CompaNanny aux Pays-Bas, Orange Panda et Magnolia Kindergarten en Chine.

Les peluches ne sont pas commercialisées. « Nous tâcherons dans un premier temps de les proposer en activités sur nos stands et dans les écoles qui nous en feront la demande », indique Sea Shepherd sur son site. Selon Mashable, l’agence Fred & Farid travaille à les rendre disponibles au grand public bientôt.

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterPin on PinterestEmail this to someone

Justine Dupuy

  1. Bonjour,
    Je suis tombée par “hazard” sur votr site, et serais très intéressée par vos activités dans les écoles, en effet, je suis animatrice périscolaire en école élémentaire enfants de 6 à 11 ans, et très sensibilisée à cette cause, comme par d’autres qui touchent la cause animale, mais petit bémol, je ne sais pas si les peluches seraient adaptées aux enfants d’école primaire.
    Aussi, existent-t-ils des kits pédagogiques ?
    Merci pour votre réponse,
    Anita

Surprise

Etnisi, l’entreprise qui transforme les déchets en carrelage

> Toutes les vidéos

Rappel de produit

> Tous les rappels de produit

Sur le même thème