Pesticides : comment bien laver ses pommes ?

Publié le 26 février 2018 à 11:53 Aujourd'hui | 581 vues

Pour enlever les pesticides des pommes, la meilleure solution consisterait à les tremper dans du bicarbonate de sodium, selon une étude.

L’association Générations Futures a publié le 20 février dernier un rapport assez alarmant. Selon cette dernière, qui s’est appuyée sur les données de la DGCCRF (Direction générale de concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes), 72 % des fruits et 41% des légumes non bio présents sur nos étals contiennent des résidus de pesticides. Pire encore, 2,7% des fruits et 3,5% des légumes possèdent des traces de produits chimiques supérieures à la limite maximale autorisée en Europe. Parmi les fruits les plus contaminés : la pomme. Une question se pose alors. Comment enlever ces pesticides à la maison ? Il est bien entendu possible de les laver à l’eau claire, mais cette solution n’est pas suffisante pour retirer l’intégralité des substances chimiques. La meilleure solution : les faire tremper dans un mélange d’eau et de bicarbonate de sodium. Une cuillère à café de bicarbonate pour deux tasses d’eau. C’est en tout cas ce que suggère une étude publiée en octobre dernier dans le Journal of Agricultural and Food Chemistry, relayée par le site Quartz.

Le bicarbonate de sodium efficace mais…

Les chercheurs se sont principalement intéressés aux pommes. Ils ont prix des Gala, les ont aspergé de thiabendazole (fongicide) et de phosmet (insecticide), puis les ont laissé au repos pendant 24 heures. Ils les ont ensuite lavé selon trois techniques différentes : avec de l’eau, un mélange d’eau et de bicarbonate et une solution de blanchiment semblable à l’eau de Javel (Clorox). Cette dernière méthode est d’ailleurs celle préconisée aux États-Unis par l’Environmental Protection Agency qui exige de laver les fruits ainsi pendant deux minutes avant de les commercialiser. Bilan : le bicarbonate s’est révélé être le plus efficace. Au bout de 15 minutes, il ne restait plus une trace de pesticide. Cette solution serait donc à privilégier (il faut tout de même avoir de la patience) mais ne nettoie pas complètement le fruit. Certains résidus ont en effet été détectés dans la chair : près de 20% de thiabendazole et 4,4% de phosmet.

Le bicarbonate serait donc une bonne solution mais l’idéal consiste toutefois à acheter des pommes, et des fruits et légumes en général, issues de l’agriculture biologique. Et ça, ce n’est un secret pour personne. Pour les produits non bio, l’épluchage est conseillé. Seul hic : en enlevant la peau, on perd aussi une partie des nutriments contenus dans celle-ci. Et comme démontré précédemment, les pesticides pénètrent dans le produit. À noter que cette étude ne doit pas faire foi car seuls deux types de pesticides ont été analysés.

Marine VAUTRIN

Surprise

Guppyfriend : le sac de lavage qui protège les océans

> Toutes les vidéos

Rappel de produit

> Tous les rappels de produit

Sur le même thème