Une fois plantés, ces sacs plastiques font pousser des légumes

Publié le 27 juin 2017 à 13:12 Demain | 2253 vues

En Allemagne, la chaîne de supermarchés Edeka propose à ses clients des sacs plastiques pas comme les autres. Ceux-ci sont 100% biodégradables et destinés à être plantés. Les consommateurs peuvent cultiver des fruits et légumes.

Le plastique est un vrai fléau pour l’environnement. Chaque année, mille milliards de sacs plastiques sont utilisés dans le monde et chaque individu utilise en moyenne plus de 230 de ces sacs, produisant plus de 100 000 tonnes de déchets. Ces derniers mettent du temps à se dégrader : au moins 450 ans ! Et la plupart se retrouvent malheureusement dans les océans, contaminant les eaux et tuant des milliers d’oiseaux et mammifères marins.

Des sacs 100% biodégradables qui se plantent après usage

Pour lutter contre cette pollution, la chaîne de supermarchés allemande Edeka s’est associée à l’agence Cheil pour créer un sac entièrement biodégradable. Celui-ci se dégrade en seulement dix semaines. Rien d’extraordinaire jusqu’ici, mais attendez la suite : ces sacs, baptisés FEEDitBAG, sont destinés à être plantés ! Chaque sac contient un petit sachet avec des graines pour faire pousser des tomates, des aubergines ou encore un poirier. Le principe est simple. Au supermarché, il suffit de prendre un sac mis à disposition au rayon fruits et légumes. À la maison, il suffit ensuite de mettre ses déchets organiques (épluchures de légumes, marc de café, etc.) dans le sac et de l’enterrer. Ne reste plus qu’à patienter pour voir pousser un plant de tomates, par exemple, et d’en prendre soin. « Tout le monde parle des alternatives pour le plastique, mais les sacs pour les fruits et les légumes continuent d’être utilisés chaque jour. Nous avons pensé que si nous touchions les émotions des consommateurs, alors nous pourrions changer leur comportement », a expliqué le directeur de l’agence Cheil.

Pour garnir leur potager, les consommateurs sont invités à voter pour les graines qui seront disponibles dans les prochaines éditions du sac. Ils ont le choix entre les fraises, les courgettes, les piments ou encore les poivrons. Ces sacs sont actuellement testés à Francfort et d’autres pays comme la Suisse ont montré leur intérêt.

 La fin du plastique ?

Cette initiative n’est pas sans rappeler celle de Kevin Kumala, un Indonésien qui a créé un sac entièrement biodégradable à base de manioc, un arbrisseau des régions tropicales dont la racine fournit une fécule alimentaire. Son sac est tellement écolo, qu’il peut même être ingéré ! Désormais, les scientifiques fondent leurs espoirs sur la Galleria mellonella, une larve capable de dévorer le polyéthylène, l’une des matières plastiques les plus résistantes, utilisée dans de nombreux emballages.

 

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterPin on PinterestEmail this to someone

Marine VAUTRIN

Surprise

Les Restos du Coeur lancent leur troisième campagne hivernale

> Toutes les vidéos

Rappel de produit

> Tous les rappels de produit

Sur le même thème