Le pourboire bientôt obligatoire ?

Publié le 21 août 2017 à 15:48 Aujourd'hui | 340 vues

Alors que 96% des Français assurent donner des pourboires, ceux-ci semblent de moins en moins généreux. Afin d’y remédier, l’Union des métiers et des industries de l’hôtellerie travaille sur des mesures pour lutter contre la baisse de ces sommes. 

96%, c’est le nombre de Français qui déclarent que le pourboire est un réflexe de vacances, selon une étude réalisée par l’agence de voyages Directours. Mais ce chiffre ne semble pas vraiment être représentatif de la réalité, et les pourboires se trouvent être de plus en plus maigres. Cela inquiète l’Union des métiers et des industries de l’hôtellerie (Umih). “Nous n’avons pas de chiffres précis mais nous faisons le constat d’une raréfaction des pourboires”, explique Hervé Becam, vice-président de l’Umih à l’AFP. Et cela est dû au développement de l’utilisation de la carte bleue. Les clients ont de moins en moins de liquide sur eux. Mais les serveurs doivent faire face à un autre problème : “lorsque les consommateurs sont satisfaits du service rendu, ils préfèrent laisser des commentaires positifs sur des sites comme TripAdvisor plutôt que de laisser un pourboire”, ajoute Hervé Becam.

Le pourboire va-t-il devenir réellement obligatoire ?

Le modèle français n’est pas vraiment coutumier de la pratique. Les consommateurs italiens ou encore espagnols sont considérés comme plus généreux. Et l’écart se fait encore plus ressentir avec les touristes américains qui, eux, peuvent laisser jusqu’à six euros de pourboire. Ce qui n’est pas très étonnant, puisque outre-Atlantique, il est mal vu de ne pas donner de pourboire. Face à cette réalité, l’Umih a décidé de prendre les choses en main et d’inverser la tendance afin que les pourboires reviennent à la normale.

Pour cela, le syndicat envisage de faire une proposition aux députés. “Des réflexions sont actuellement en cours. On essaie de trouver un système différent en regardant ce qui se fait ailleurs. Et si nécessaire, il faudra modifier la loi”. Mais attention, pour l’Umih il n’est pas question de rendre le pourboire forcément obligatoire, le syndicat n’est pas dans la logique de forcer les clients à donner, il cherche avant tout à créer un cercle vertueux pour les salariés.

En France, le pourboire ne bénéficie qu’aux salariés en contact direct avec la clientèle. Le syndicat souhaite étendre le système pour qu’il puisse profiter aux cuisiniers, aux femmes de ménage ou encore aux réceptionnistes. Pas sûr que cette nouvelle réjouisse les clients, mais aussi les serveurs. “Pour moi le pourboire est un bonus, une sorte de jeu que l’on joue avec le client. Le rendre obligatoire enlèverait le charme du geste”, explique Benoît, serveur à Paris au Figaro.

 

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterPin on PinterestEmail this to someone

Alice Glaz

  1. j’ai cessé de donner des pourboires le jour où les 15%de service on été inclus , de + les hôteliers , restaurateurs etc, ont eu une belle baisse de tva qu’ils devaient répercuter sur la notes des clients et augmenter les salaires des serveurs , belle promesse de gascon , +menteurs on meurt.
    Maintenant , ils ont le culot de vouloir faire payer les salaires des serveurs par les clients , on rêve , c’est inouï, l’ultra libéralisme ose tout , c’est comme les c..s de Coluche , sauf qu’ici , ce seraient les clients les c..s
    A force de tirer sur la corde et prendre les gens pour des demeurés , une partie de la clientèle cessera de l’être.
    Messiers dames de l’hôtellerie sachez que l’on ne peut tout avoir , le beurre ; l’argent du beurre etc..

  2. Pauvre pays noyauté par des crapules qui sont prêtent à inventer n’importe quoi pour précariser les emplois. Il n’y a rien à comparer avec les États Unis ou le salaire des serveur est fait des pourboires (qui en passant ne sont pas légalement obligatoire). En France il y a déjà légalement , depuis 1987, 15 % de ‘service compris’, ces 15% doivent permettre la rémunération des serveurs… le pourboire que l’on laisse c’est un plus pour gratifier un serveur qui a été particulièrement aimable, sympa, charmant… et là on n’est plus dans le cadre de la loi mais dans le cadre de l’appréciation personnel.
    Parce que la finalité de tous ça c’est de remplacé par le système de rémunération actuel du personnel de salle par un salaire fixe fortement diminué et le complété de rémunération assuré par les clients en fonction de leur satisfaction du service.

  3. Ce pourboire obligatoire, soumis à la TVA ou pas, imposable chez les serveurs ? ou du noir ?

Surprise

Hypnos : un masque connecté pour mieux dormir et gérer son stress

> Toutes les vidéos

Rappel de produit

> Tous les rappels de produit

Sur le même thème