Les premiers vélos sans borne en libre-service arrivent à Paris

Publié le 9 octobre 2017 à 11:12 Aujourd'hui | 365 vues

Gobee.bike compte bien faire de la concurrence aux Vélib’ parisiens. Ces vélos en libre-service et sans borne débarquent dans la capitale ce lundi 9 octobre 2017. Leur particularité : ils peuvent se garer n’importe où.

Qui ne s’est jamais agacé de ne pas trouver de Vélib’ à proximité ou de place disponible pour le garer. C’est désormais de l’histoire ancienne avec Gobee.bike. Après les Vélib’ gris souris, Paris se dote de nouveaux vélos en libre-service verts pomme. Dès ce lundi 9 octobre, des centaines de nouveaux moyens de locomotion vont colorer la capitale et faire concurrence aux historiques Vélib’. Leur particularité ? Ils fonctionnent sans borne. Autrement dit, il est possible de les prendre et les déposer n’importe où “tant que c’est légal et que cela ne dérange personne”. Une simple application mobile permet d’avoir accès à ces nouveaux vélos. Ces derniers sont déjà présents à Lille, Loos et Haubourdin, dans le nord de la France.

0,50 cts pour 30 minutes d’utilisation

L’utilisation des vélos Gobee.bike est simple. Pour cela, il faut télécharger l’application mobile éponyme, disponible sur iOS et Android. Un système de géolocalisation vous permet de trouver le vélo le plus proche. Ensuite, il suffit de scanner le code QR pour déverrouiller le vélo. Une fois le trajet terminé, il est possible de le stationner dans n’importe quel espace de parking public destiné aux vélos, en “abaissant manuellement le verrou pour terminer [la] course”. Niveau prix, les tarifs ne sont pas les même que pour les Vélib’. Gobee.bike propose aux utilisateurs d’acheter des crédits de 5, 10 ou 20 €, via carte de crédit, Apple Pay, PayPal, Alipay, etc. Ensuite, comptez 0,50 cts par tranche de 30 minutes. Une caution de 50 € vous sera également demandée. Pour éviter tout problème de mal stationnement ou d’utilisation forcée, tous les vélos sont équipés d’un système d’alarme et de capteurs.

Après une phase de test à Hong-Kong en avril 2017, quelque 500 vélos ont débarqué, depuis jeudi 5 octobre, dans les Hauts-de-France, à Lille principalement, ainsi qu’à Loos et Haubourdin (Nord). Gobee.bike a pour ambition de déployer son service à d’autres villes de France ainsi que d’autres pays européens d’ici la fin de l’année 2017. La mission de ces vélos est de “révolutionner la mobilité urbaine en créant le réseau de vélos à partager le plus efficace au monde”.

Paris, la ville aux vélos

Gobee.bike n’est pas la seule entreprise à vouloir s’implanter à Paris. Sur les mêmes modalités d’utilisation que Gobee.bike, la start-up chinoise OFO, déjà présente dans 180 villes du monde, propose elle aussi des vélos en libre-service sans borne. Elle compte d’ailleurs implanter ses bicyclettes jaunes dans la capitale ainsi qu’à Lyon dans les prochains mois. Malgré tout, Vélib’ restera leader du marché avec plus d’un millier de stations contre plusieurs centaines pour Gobee.bike et peut-être également pour les futurs vélos OFO.

Ces nouvelles bicyclettes arrivent à une période où le service de vélos en libre-service à Paris est en pleine mutation. Après 10 ans de bons et loyaux services, le groupe JCDécaux, en charge des Vélib’, doit céder sa place à Smoovengo. Ces vélos, présentés à la presse le 10 mai 2017, feront partie du paysage français pour une durée de 15 ans. Ils seront dotés d’un support sur le guidon pour transformer le smartphone en GPS, d’une connexion au Bluetooh, ainsi que d’un port USB. Près de 20 000 engins seront mis en service à partir du 1er janvier 2018 et répartis dans près de 1 300 stations d’Ile-de-France dont 1050 à Paris même. Le déploiement de ces nouveaux Vélib’ se fera jusqu’à fin mars 2018.

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterPin on PinterestEmail this to someone

Marie Bascoulergue

Surprise

Des mégots de cigarettes transformés en cendriers et pots à crayons

> Toutes les vidéos

Rappel de produit

> Tous les rappels de produit

Sur le même thème