Produits pour animaux : Botanic bannit les pesticides chimiques

Publié le 14 mars 2018 à 11:33 Aujourd'hui | 788 vues

C’est une première. L’enseigne Botanic ne propose désormais plus aucun produit à base de pesticides chimiques (fipronil, perméthrine, tétraméthrine…) pour les soins des chats, des chiens et autres animaux de compagnie.

Botanic fait la chasse aux pesticides. Après les avoir retiré de ses rayons en 2008, l’enseigne a décidé de s’attaquer aux produits destinés à nos boules de poils. Tous les produits pour les soins des chats, des chiens et autres animaux de compagnie contenant de pesticides chimiques (fipronil, perméthrine, tétraméthrine) ne seront en effet plus vendus dans ses magasins. Une première dans la grande distribution ! « La réglementation ne nous impose rien, et nos confrères continuent à proposer des antiparasitaires par exemple, à base de pesticides chimiques. Mais nous les avons retirés définitivement de nos rayons », a commenté Luc Blanchet, président de Botanic, dans un communiqué.

La décision de l’enseigne de jardinerie fait suite au dialogue entamé avec l’ONG environnementale Générations Futures qui déplore depuis de nombreuses années l’exposition des populations, et tout particulièrement des jeunes enfants, à des insecticides utilisés sur les animaux domestiques pour se débarrasser des puces et autres indésirables. Parmi les molécules visées : la perméthrine et le fipronil qui est suspecté d’être un perturbateur endocrinien et classé cancérigène possible par l’Environmental Protection Agency (EFP) américaine. « Génération Futures nous a confortés dans notre choix d’arrêter la commercialisation des pesticides chimiques en animalerie en nous présentant leurs études EXPPERT (EXposition aux Pesticides PERTurbateurs endocriniens). Ces différentes enquêtes soulèvent entre autres la problématique des résidus de pesticides Fipronil dans l’environnement des foyers français. C’est l’un des principaux pesticides chimiques utilisés dans les antiparasitaires en animalerie », souligne Luc Blanchet. Et d’ajouter : « L’épisode de l’été dernier avec le scandale des œufs contaminés au Fipronil nous a également confortés dans notre position. » Pour le porte-parole de Générations Futures François Veillerette, « Botanic montre encore une fois le chemin vers un avenir durable ». « Nous félicitons cette enseigne pour son action exemplaire et exhortons l’ensemble des distributeurs de produits antiparasitaires pour les animaux domestiques à eux aussi privilégier les alternatives non chimiques à ces produits chimiques dangereux ! », a-t-il déclaré.

Une quarantaine de soins naturels

Fipronil, perméthrine et tétraméthrine ne font donc plus partie des référencements de Botanic qui met désormais l’accent sur des  solutions naturelles préventives pour l’animal et l’habitat : « antiparasitaires naturels en pipette, en spray, en shampoing ou encore intégrés dans des colliers. Mais aussi traitement de l’habitat, car 95% du cycle de vie de la puce ne se déroule pas sur l’animal mais à l’extérieur ! Boosteur des défenses immunitaires de l’animal pour créer un bouclier contre les parasites avec une solution liquide à base de plantes à mélanger aux croquettes. Egalement, élixirs floraux pour le bien-être des chiens et chats, agissant sur le stress, les douleurs articulaires ou musculaires », détaille Botanic. Au total, la nouvelle gamme de l’enseigne, qui a fait l’objet d’une formation spécifique des conseillers de vente, compte une quarantaine de soins naturels. En revanche, pour les cas d’urgence et en curatif pour un animal infesté de puces, Botanic propose une solution à usage externe, basée sur une molécule chimique, le diméticone. Celle-ci « n’est pas un pesticide », assure-t-elle. Il s’agit d’une huile de synthèse au silicone qui englue et immobilise les parasites. « Nous n’avons pas encore trouvé de solution naturelle présentant la même efficacité pour ce type de situation, précise Luc Blanchet. Mais nous sommes en train d’évaluer plusieurs pistes prometteuses. »

Une collecte de pesticides organisée

À noter que Botanic organisera les 30-31 mars et 6-7 avril une collecte de pesticides de jardin. Tout le monde est invité à rapporter dans l’une des jardineries de l’enseigne leurs produits, qu’ils soient neufs ou usagés. À cette occasion, il sera aussi possible de ramener les pesticides chimiques pour les animaux. Ceux-ci sont détruits par l’organisme Triadis, spécialiste de la gestion des déchets. En échange des pesticides rapportés, un sachet de pommes bio sera offert. Chaque participant recevra également un certificat de participation à l’opération qu’il pourra partager sur les réseaux sociaux. À la clé : 1 an de courses bio. Cette année, Botanic espère atteindre les 10 tonnes de pesticides rapportés. Un compteur du poids des pesticides ramenés sera affiché en temps réel sur le site de Botanic. Depuis sa première collecte effectuée en 2014, l’enseigne a déjà récupéré 47 tonnes.

Marine VAUTRIN

Surprise

Gaspillage alimentaire : une pétition pour changer les dates de péremption

> Toutes les vidéos

Rappel de produit

> Tous les rappels de produit

Sur le même thème