Produits anti-poux : des traitements trop chers et peu efficaces

Publié le 13 mars 2018 à 12:21 Aujourd'hui | 295 vues

Les produits anti-poux ne seraient pas efficaces à 100% et trop coûteux, selon la dernière étude de l’association Familles Rurales. Au total, seul un tiers serait efficace. 

Dans les écoles primaires, la prolifération des poux est la hantise numéro une de tous les parents. Et pour cause, ces petits parasites vivant dans les cheveux et se nourrissant de sang se transmettent facilement de tête en tête et sont difficiles à éradiquer. Pourtant, de nombreux produits sont vendus dans le commerce afin de prévenir leur apparition ou de les éliminer totalement. Malheureusement, les lotions, shampoings et autres produits anti-poux seraient loin d’être efficaces. C’est en tout cas l’une des conclusions de la dernière enquête de Familles Rurales publiée lundi 12 mars dernier. Pour cela, l’association s’est appuyée sur une enquête publiée en 2015 par le laboratoire des Ectoparasites, Insecticides, Acaricides de l’Université François Rabelais (Tours). Ce dernier a testé l’efficacité de 20 produits anti-poux. Résultat : “alors que la plupart des produits mis sur le marché garantit une “efficacité à 100% sur poux et lentes”, seul 1/3 d’entre eux induit l’effet escompté, à savoir l’éradication du parasite et de ses œufs”.

Au total, il existe trois catégories de produits anti-poux : les insecticides (14 € le traitement), les lotions ou shampoings asphyxiants (11 €) et les huiles essentielles (7 €). Après les analyses de Familles Rurales et de l’Université de François Rabelais, les produits asphyxiants seraient à privilégier. “Aussi efficaces que les insecticides, ils sont à la fois moins toxiques, moins polluants et moins chers”, explique Familles Rurales, précisant « qu’aucune forme de “résistance” au produit n’a été constatée contrairement aux insecticides auxquels les poux peuvent s’adapter ». Concernant les huiles essentielles, même s’il s’agit d’un traitement alternatif efficace, les risques d’allergies “ne sont pas neutres”. “Elles représentent davantage des répulsifs qu’une solution contre les poux déjà présents”, indique l’association. Au sein même des produits asphyxiants, Familles Rurales conseille de privilégier les lotions. Ces dernières s’appliquent généralement sur cheveux secs et ne sont pas diluées avec de l’eau, contrairement aux shampoings.

Les familles paient trois fois plus cher que ce qu’elles devraient

Les résultats de cette enquête ne se limitent pas à l’efficacité des produits anti-poux. Familles Rurales s’est également penchée sur la question des tarifs de certains produits asphyxiants. Familles Rurales révèle ainsi qu’une boîte de lotion coûte 25,90 € en officine contre 5,49 € sur le site Internet d’une pharmacie. Concrètement, le prix varie du simple au quintuple. Pour les shampoings, le prix le plus bas se trouve dans les grandes et moyennes surfaces (4,50 €) et le plus élevé en officine (19,95 €). Au total, les shampoings coûtent en moyenne 30% moins chers que les lotions. Ces écarts de prix ont raison des parents. Alors qu’un shampoing coûte en moyenne 9 € et une lotion 11,5 €, 54,4% des familles dépensent entre 10 € et 30 € pour éradiquer les poux et les lentes de la tête de leurs enfants et 8,8% plus de 50 €. Au total, 33% des familles dépensent plus du triple pour se débarrasser de ces parasites.

Des précautions à prendre

Face à ces résultats, Familles Rurales rappelle que quelques gestes suffisent à lutter efficacement contre les poux, et à moindre coût. Il suffit de renouveler le traitement régulièrement, d’acheter un peigne “anti-poux” ou encore de laver les vêtements, draps et autres tissus ayant pu être en contact avec des poux à 60°C. Si cela n’est pas possible, Familles Rurales indique qu’il est possible d’enfermer hermétiquement dans le congélateur ou dans un sac-poubelle ce qui ne peut pas être lavé. 48 heures suffisent. Si vous n’êtes pas adepte des produits chimiques vendus dans le commerce, Réponse Conso vous explique ici comme se débarrasser des poux de façon naturelle grâce au vinaigre blanc, à l’ail, à l’huile de coco ou encore à l’argile verte.

Marie Bascoulergue

Surprise

GreenMinded : une borne connectée et ludique pour collecter les mégots

> Toutes les vidéos

Rappel de produit

> Tous les rappels de produit

Sur le même thème