« Profession Brasseur » : la bière française a son label

Publié le 21 février 2018 à 16:51 Aujourd'hui | 4184 vues

Le syndicat professionnel Brasseurs de France lance leur marque collective nationale. Baptisée « Profession Brasseur », celle-ci garantira l’origine, la qualité et le savoir-faire des bières françaises.

Loin du match de foot et des soirées pizzas, la bière s’invite désormais sur toutes les tables. Les Français sont d’ailleurs de plus en plus adeptes de la petite mousse. Ils consomment en moyenne 32 litres de bière par an et par habitant, contre 30 litres il y a quatre ans. Pour se désaltérer, les consommateurs ont le choix puisque l’on compte aujourd’hui pas moins de 4 000 marques françaises différentes. Le nombre de producteurs, principalement artisanaux, ne cesse aussi de croître. Celui-ci a presque doublé depuis 2015. On dénombrait 1 100 brasseries sur le territoire français fin 2017. C’est dans ce contexte que Brasseurs de France, syndicat professionnel de la brasserie, a décidé de lancer une « marque collective » : Profession Brasseur.

Sorte de label, celle-ci vise à garantir l’origine et la qualité des bières françaises, mais aussi à promouvoir l’excellence de ces boissons tricolores. « On est quand même le troisième pays en nombre de brasseurs », a déclaré Maxime Costilhes, délégué général de Brasseurs de France à l’AFP.  « Au même titre que l’Allemagne et la Belgique, il faut qu’on soit fier et qu’on porte cette tradition brassicole. » Face à la multiplication des marques, ce label a aussi, et surtout, pour objectif d’aider les consommateurs à se repérer et ainsi choisir les bières 100% made in France. Le logo « Profession Brasseur » sera d’ailleurs facilement repérable sur les bouteilles : un hexagone doré dans lequel figure la silhouette d’une cuve de brasserie.

420 critères d’évaluation

Pour obtenir le macaron « Profession Brasseur », le producteur doit certifier que sa bière a été produite (brassée et conditionnée) dans une brasserie française, « respecter les règles d’hygiène et de traçabilité et contrôler les matières premières et le produit aux différentes étapes de la production ». Le cahier des charges contient au total 420 critères d’évaluation. Celui-ci est contrôlé par l’organisme certificateur indépendant Certipaq. Aujourd’hui, 21 brasseurs se sont engagés dans la démarche et trois ont passé l’audit de certification. Parmi ces brasseries : La Choulette. Les premières bières avec le macaron devraient arriver dans les rayons en juillet.

Justine Dupuy

Surprise

TOP des BD écolos à découvrir !

> Toutes les vidéos

Rappel de produit

> Tous les rappels de produit

Sur le même thème