Quatre amies partent en guerre contre les pailles en plastique

Publié le 5 mai 2017 à 18:47 Demain | 1626 vues

Mounia El Kotni, Johanna Niedzialkowski, Chita Chraïbi et Yasmine El Kotni  ont créé le mouvement « Bas les Pailles », afin d’interdire les pailles en plastique en France d’ici 2018. Une pétition a été lancée en ce sens. 

Les pailles font partie intégrante de notre quotidien. On n’image pas siroter notre soda ou notre smoothie sans ces petits tubes en plastique bien pratiques. Aux États-Unis, les Américains utilisent d’ailleurs 500 millions de pailles par jour. Pourtant, cette mauvaise habitude est dévastatrice pour notre environnement. De petite taille et à usage unique, les pailles en plastique font partie des 8 millions de tonnes de plastique déversées chaque année dans les océans, soit l’équivalent d’une benne à ordures déchargée chaque minute. Le plus souvent, ces petits bouts de plastique sont avalés par les animaux, créant de véritables désastres. En 2015, la vidéo montrant une tortue marine avec une paille coincée dans le nez avait marqué les esprits.

C’est pour cela que Mounia El Kotni, Yasmine El Kotni, Johanna Niedzialkowski et Chita Chraïbi, quatre amies « engagées pour l’avenir de la planète », ont décidé de créer le mouvement « Bas les Pailles ». Leur slogan : « c’est pas la mer à boire, juste une paille en moins ». Les jeunes femmes souhaitent l’interdiction pure et simple des pailles en plastique d’ici 2018. Une nécessité pour ces quatre femmes qui rappellent que d’ici 2050, il y aura plus de morceaux de plastique que de poissons dans les océans. Elles ont ainsi lancé une pétition. Selon elles, « seule une mobilisation de masse pourra avoir un impact sur l’avenir des océans ».

Des alternatives possibles

Dire adieu aux pailles en plastique, ce n’est pas bien compliqué. « Pour les personnes qui en ont besoin, l’interdiction des pailles en plastique pourra être solutionnée », précisent-elles. En effet, des alternatives au plastique existent : en bambou, en inox, ou en carton. Dans leur pétition, les amies appellent également à prendre des initiatives éco-citoyennes comme commander une boisson sans paille ou encore sensibiliser son entourage sur la question. Les jeunes femmes comptent aussi sensibiliser les professionnels en leur demandant de ne plus proposer de pailles en plastique à leur clientèle.

D’autres mouvements similaires ont été lancés aux États-Unis, au Canada et en Angleterre ( Say No to Straw et Straw Wars). La France, quant à elle, s’est engagée à devenir « une nation de l’excellence environnementale ». Les gobelets, verres, assiettes jetables et cotons-tiges en plastique seront interdits sur l’ensemble du territoire en 2020. « L’interdiction des pailles en plastique va dans le sens de cet engagement », concluent-elles.

Vous pouvez signer la pétition ici. Celle-ci, lancée le 22 avril à l’occasion de la Journée de la Terre, a déjà recueilli plus de 35 000 soutiens.

Alice Glaz

Surprise

Gaspillage alimentaire : une pétition pour changer les dates de péremption

> Toutes les vidéos

Rappel de produit

> Tous les rappels de produit

Sur le même thème