Des roses avec le Label Rouge bientôt commercialisées

Publié le 9 juin 2016 à 10:49 Aujourd'hui | 565 vues

Après les volailles, les viandes, les poissons ou encore les œufs, c’est au tour des roses d’avoir le précieux Label Rouge. Il faudra attendre l’automne avant de pouvoir les planter dans votre jardin ou sur votre balcon.

Il existe 1000 variétés de roses dans le commerce. Mais toutes ne sont pas résistantes : elles poussent vite et tombent rapidement malades. De nombreux bulbes et rosiers ne sont d’ailleurs pas conformes. En effet, ils sont parfois dopés aux engrais. Sans compter l’essor de la contrefaçon. Pour différencier les plants de qualité supérieure des autres produits commercialisés, quelques 60 variétés ont reçu le Label Rouge.

Présentés mercredi 8 juin au Jardin des Plantes, les rosiers ont été sélectionnés par l’INAO, l’Institut National des Appellations d’Origine (qui dépend du Ministère de l’Agriculture). Ils viennent d’une dizaine de producteurs français qui dépendent des trois bassins principaux de production en France: la région d’Angers, de Lyon et d’Orléans.

La rose « Léo Ferré », « Louis Blériot », « René Descartes »…

Le choix s’est orienté vers ces 60 catégories de rosiers car ils sont « cultivés en France, plus résistants aux maladies, plus florifères, plus beaux et parfumés », explique Catherine Secq, déléguée générale dans l’organisme de gestion du Label rouge, au Figaro. Ils sont cultivés plus longtemps (38 semaines contre 35 habituellement), donc plus matures et plus robustes pour être plantés.

Selon Ouest-France, les variétés retenues sont, entre autres, la rose blanche « Léo Ferré » (Adabiterse, Adam Nirp), la petite rose anglaise « Louis Blériot » (Meilland), la flamboyante « René Descartes » (Eve-Rateau André) et la rose blanche « Escimo » (Kormifari, Kordes, Globe Planter).

Ce gage de qualité a un coût. Les plantes seront 10 à 15% plus chères. Les roses seront commercialisées dès la rentrée prochaine en racines nues dans les jardineries et en pot à partir de mars 2017. Leur stockage et leur transport respectent la chaîne de l’humidité pour une bonne conservation.

Le Label Rouge se développe dans les plantes

La rose est la deuxième espèce végétale à arborer le Label Rouge, après le Dahlia. Celle-ci a obtenu le label en 2011 par l’INAO. Et cette étiquette semble être un véritable booster de vente, à en croire Catherine Secq : «À tel point que cette espèce, souvent considérée comme une fleur de grand-mère, est revenue à la mode».

On devrait bientôt voir l’étiquette rouge estampillée sur le géranium au printemps 2017. Ce signe de qualité devrait s’étendre sur les espèces végétales coupées. Ainsi, on devrait le voir sur le sapin dès Noël prochain. L’organisme travaille sur les arbres fruitiers et les plantes de terre de bruyère (magnolia, camélia).

Roumaissa Benahmed

Surprise

Gaspillage alimentaire : une pétition pour changer les dates de péremption

> Toutes les vidéos

Rappel de produit

> Tous les rappels de produit

Sur le même thème