Royaume-Uni : l’Association des festivals indépendants bannit le plastique

Publié le 17 mai 2018 à 11:26 Aujourd'hui | 305 vues

L’Association des festivals indépendants au Royaume-Uni décide d’interdire le plastique à usage unique de tous leurs événements d’ici à 2021.

Le plastique est un véritable fléau écologique. Depuis les années 1970 les déchets se multiplient et de plus en plus rapidement. D’après une étude réalisée par le Forum économique mondial et la Fondation Ellen MacArthur, il y aura plus de plastique que de poissons dans les océans en 2050. Nocif pour les animaux marins et les espèces végétales, le plastique ravage progressivement l’écosystème et la biodiversité. Un dégât causé par la pollution humaine, qui augmente lors de rassemblements festifs. Le 30 avril 2018 se tenait à Marigny une rave party illégale dans la foulée du festival Teknival, un événement qui a lourdement fragilisé le site naturel classé “Natura 2000” où elle se tenait. Comme le rapportait l’AFP, le site de 280 hectares “qui abrite notamment une soixantaine d’oiseaux nicheurs et 250 espèces végétales dont certaines sont protégées” a été transformé en “royaume des plastiques” par les 20 000 “raveurs”. Gobelets, bouteilles, emballages à usage unique, pailles, paillettes, microbilles… autant de plastiques que l’Association des festivals indépendants a décidé de bannir au Royaume-Uni. Les 61 festivals de l’association anglaise prévoient d’interdire entièrement de leurs événements tout plastique à usage unique d’ici à 2021.

Un festival anglais produit 23.500 tonnes de déchets plastiques

La soixantaine de festivals rejoint le mouvement “#DrasticOnPlastic” qui appelle à la tolérance 0 quant à la pollution plastique à usage unique. On compte notamment les festivals 2000trees, Ampthill Festival, ArcTanGent, Barn on the Farm, Beat-Herder Festival, Camp Bestival, Common People, Elderflower Fields, Greenbelt Festival, Just so Festival, Truck Festival, Victorious Festival, Village Green… la liste intégrale pouvant être retrouvée ici. Dans un communiqué, l’association apporte des données et des études qui justifient son choix écologique. Elle souligne que l’empreinte d’un festival s’élève à 23.500 tonnes de pertes au Royaume-Uni, avec une consommation de 10 millions de bouteilles plastiques chaque année. Aussi, “chaque jour au Royaume-Uni, 38,5 millions de bouteilles plastiques sont utilisées puis jetées” et “91% du plastique au Royaume-Uni n’est pas recyclé”. Un véritable cataclysme environnemental contre lequel le collectif appelle à agir. Pour cela, le site propose d’acheter une édition limitée de bouteille en acier qui pourra être réutilisée ou de tout simplement se procurer une bouteille réutilisable.

Le gouvernement britannique est lui-même en guerre contre le plastique depuis janvier dernier avec des mesures telles qu’un système de consignes pour les bouteilles ou la suppression des microbilles dans les produits cosmétiques et pharmaceutiques. Ce sont également les Anglais qui ont initié le mouvement “Plastic Attack” qui se propage à travers le monde pour inciter les entreprises à cesser le suremballage. L’association festivalière a également décidé de prohiber les paillettes. Ces petites particules de plastique représentent aussi un danger pour les océans, les animaux marins qui les ingèrent, et à terme, pour l’Homme.

Claire Lebrun

Surprise

“Blue Heart” : le documentaire contre les barrages hydroélectriques dans les Balkans

> Toutes les vidéos

Rappel de produit

> Tous les rappels de produit

Sur le même thème