Royaume-Uni : les tasses à café jetables bientôt taxées ?

Publié le 8 janvier 2018 à 11:30 Aujourd'hui | 276 vues

Des députés britanniques souhaitent taxer les tasses à café jetables, à raison de 25 pence (28 centimes) par gobelet. L’argent récolté servirait à améliorer le recyclage de ces produits.

Cappuccino, latte, café allongé, expresso … De nombreuses enseignes spécialisées proposent ces boissons dans des gobelets en carton, et ce, pour le plus grand bonheur des plus pressés. Les Britanniques sont d’ailleurs de grands consommateurs : 2,5 milliards de tasses à café jetables atterrissent à la poubelle chaque année. Problème, seule une tasse sur 400, soit 0,25%, est recyclée, selon un rapport rapporté par The Gardian, vendredi 5 janvier. La plupart des gobelets se retrouvent ainsi incinérés ou enfouis dans des décharges. Pour l’environnement, on connaît mieux. Si ces gobelets sont peu recyclés, ce n’est pas que de la faute des consommateurs. La plupart de ces tasses sont en effet recouvertes d’un film plastique à l’intérieur, et au Royaume-Uni, seules trois usines peuvent séparer les composants en papier et en plastique pour le recyclage.

Améliorer le recyclage et inciter les consommateurs à utiliser des tasses réutilisables

Pour lutter contre ce fléau, des députés, issus du comité d’audit environnemental, souhaitent taxer les tasses à café jetables. Ils suggèrent de faire payer 25 pence (28 centimes d’euros) par gobelet, une mesure baptisée « taxe latte ». Les fonds serviraient à améliorer les installations de recyclage et de traitement, avec pour objectif de recycler toutes les tasses à usage unique d’ici 2023. Et si elles ne sont pas toutes recyclées d’ici là, les députés estiment que le gouvernement devrait les interdire, tout simplement. « Les tasses à café jetables sont un problème de déchet que l’on peut éviter. Le gouvernement devrait les interdire si la Grande-Bretagne ne peut pas être certaine de leur recyclage », explique le rapport parlementaire. Les députés considèrent également que les fabricants de gobelets à café mêlant plastique et papier, difficiles à recycler, devraient payer davantage. Selon The Telegraph, le gouvernement britannique serait « ouvert à l’idée » mais voudrait être sûr qu’une telle taxe ait un réel impact sur le comportement des consommateurs. Car l’idée derrière cette taxe est aussi d’inciter les clients à se munir de tasses réutilisables. Les députés s’appuient d’ailleurs sur l’exemple des sacs en plastique, devenus payants en 2015. En un an, leur utilisation aurait baissé de 83%.

Outre-Manche, certaines enseignes ont déjà pris des mesures pour inciter les consommateurs à apporter leur propre tasse, comme Prêt A Manger et Costa Coffee. Ces dernières proposent respectivement une remise de 50 pence (56 centimes d’euros) et de 25 pence (28 centimes d’euros) à celles et ceux qui utilisent une tasse réutilisable. De son côté, Starbucks, qui a aussi offert l’an dernier une réduction allant jusqu’à 50 pence, a annoncé qu’elle ferait payer 5 pence par gobelet non réutilisable. Cette mesure incitative sera expérimentée pendant trois mois à partir de février dans une vingtaine de magasins à Londres.

 

Justine Dupuy

Surprise

GreenMinded : une borne connectée et ludique pour collecter les mégots

> Toutes les vidéos

Rappel de produit

> Tous les rappels de produit

Sur le même thème