Salvatore Ferragamo : des vêtements en fibres d’agrumes

Publié le 15 mai 2017 à 11:59 Demain | 308 vues

La marque italienne Salvatore Ferragamo se lance dans la mode éco-responsable. Elle s’est associée à la société Orange Fiber pour concevoir une collection de vêtements fabriqués à partir de fibres d’agrumes.

Les consommateurs sont de plus en plus soucieux aux modes de production et aux matières utilisées dans leurs vêtements. Les grandes marques l’ont bien compris et se tournent désormais vers une mode éco-responsable. Certaines proposent désormais des collections entièrement réalisées à partir de déchets plastiques. Ce qui est notamment le cas de H&M qui lance une ligne des vêtements en « bionic », une matière durable en polyester recyclé, réalisée à partir de détritus en plastique. Ces déchets sont récoltés partout dans le monde le long des littoraux, des fleuves et des côtes.

Des fibres d’agrumes pour créer des vêtements

Salvatore Ferragamo a, elle, parié sur la fibre d’agrumes. La marque italienne s’est associée à Orange Fiber, une société spécialisée dans la fabrication de tissus à partir des déchets de l’industrie du jus de fruit, pour lancer une collection capsule composée de chemises, robes, foulards et pantalons. Les imprimés, imaginés par l’architecte designer Mario Trimarchi, fleurent bon le soleil. Ils s’inspirent des paysages méditerranéens.

Pour créer ce fameux textile, Orange Fiber utilise donc les déchets d’agrumes, dont la quantité est estimée à 700 000 tonnes par an en Italie. Leur élimination entraîne des coûts élevés et un impact environnemental conséquent. Elle a mis au point en 2013, en collaboration avec l’Université polytechnique de Milan, un brevet permettant de transformer ces résidus en tissu. Un site pilote, dédié dans l’extraction de la cellulose à partir des agrumes, a été ouvert en 2015 en Sicile, précise le site Fashion Network.

Les vêtements, dont la texture s’apparenterait à de la soie, ne sont pas (encore ?) en vente en France. Ils sont en revanche disponibles sur le site américain de la marque, par exemple. Pour s’habiller avec des pièces en fibres d’agrumes, il faut toutefois avoir les moyens. Compter 110 euros pour une petite écharpe ou un peu plus de 760 euros pour un cardigan.

Les épluchures de légumes : la nouvelle teinture écologique

L’initiative de Salvatore Ferragamo rappelle celle de Caroline Fourré, une jeune styliste suisse qui réalise, elle, des teintures naturelles grâce aux épluchures de légumes. Elle se sert de résidus provenant de fermes, d’usines de transformation et de restaurants régionaux pour teindre des textiles. Elle obtient par exemple du jaune grâce à des pelures d’échalotes plongées dans de l’eau bouillante. Du brun ou du vert kaki avec des oignons rouges. Le bleu est lui obtenu grâce aux feuilles de chou rouge et le rose grâce aux peaux d’avocat. Plus d’infos ici.

salvatore-ferragamo-orange-fiber

Salvatore Ferragamo/Orange Fiber

 

Infographie Orange Fiber

Infographie : Orange Fiber

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterPin on PinterestEmail this to someone

Marine VAUTRIN

Surprise

Etnisi, l’entreprise qui transforme les déchets en carrelage

> Toutes les vidéos

Rappel de produit

> Tous les rappels de produit

Sur le même thème