Smartphones : une addiction aux multiples conséquences

Publié le 26 avril 2017 à 11:52 Aujourd'hui | 422 vues

L’apparition des smartphones dans notre quotidien a provoqué une véritable révolution. Les Français passent énormément de temps sur leur portable comme le démontre une étude réalisée par Volpy, spécialiste du recyclage de terminaux mobiles. Conséquences : des problèmes sur la santé et sur l’environnement ainsi qu’un problème d’addiction. 

Arrêtez-vous quelques minutes et observez autour de vous… Que voyez-vous ? Eh oui, des smartphones dans toutes les mains. Nos portables ont pris une place importante dans notre quotidien. Une start-up spécialiste du recyclage de terminaux mobiles, Volpy, s’est penchée sur la question. L’étude a été réalisée auprès de 1061 personnes de 18 ans et plus et s’est déroulée entre les 22 et 23 mars 2017. Quels sont les habitudes des Français et les impacts en matière de mobilité ? La réponse n’est pas très surprenante, nous sommes très nombreux à être accros à ces petits écrans, voire à la limite de l’addiction… Et tout cela a des conséquences néfastes sur notre santé et l’environnement.

Les smartphones, une véritable addiction

Près d’un Français sur quatre, c’est-à-dire 23% de la population, ne supporte pas l’idée que son smartphone se retrouve sans batterie. Les Français ne coupent donc jamais leur téléphone de peur d’être coupés du monde. Chez les 25-34 ans, les chiffres grimpent jusqu’à 34%. Seulement 39% des personnes interrogées confient éteindre leur portable pendant la nuit.

L’omniprésence du téléphone se fait sentir dans nos vies privées, engendrant bien souvent des comportements déplacés de la part de certains. Ainsi, 67% des 18-35 ans ne coupent jamais leur portable dans l’avion, 25% des 25-34 ans ne l’éteignent pas lors d’un spectacle ou au cinéma… Et pire ! 71% disent rester connectés durant un dîner en amoureux. Ce chiffre grimpe jusqu’à 88% chez les 25-34 ans.

Difficile de couper le cordon avec notre objet préféré. Comme le montrent les chiffres, les Français passent près de 1h28 sur leur smartphone par jour. Quant aux jeunes âgés de 18-24 ans, ils passeraient même 2h49 par jour ! Une population au bord de l’addiction, scotchée perpétuellement derrière leur écran. Pourtant un espoir, chez les moins de 35 ans, 53% d’entre eux pensent passer trop de temps sur leur portable. Une bonne nouvelle.

Des conséquences sur notre santé

Cette dépendance aux smartphones n’est pas sans conséquence. Les professionnels de la santé ont constaté l’apparition de nouvelles pathologies liées à cette addiction. Des douleurs dans la main peuvent se faire sentir chez les utilisateurs compulsifs, qui se servent de leur smartphone plusieurs heures par jour. L’utilisation abusive peut aussi provoquer le syndrome du canal carpien, responsable de fourmillements et d’un engourdissement du poignet.

Chez les personnes qui passent trop de temps penchées sur leur portable, un endolorissement au niveau du cou et du dos peut apparaître. Quant à celles qui téléphonent tout au long de la journée, c’est le syndrome du canal cubital qui s’installe peu à peu. Douloureux, il est dû à la flexion prolongée du bras…

Heureusement, le corps humain à l’étonnante capacité de s’adapter rapidement à ces nouvelles habitudes qui peuvent faire souffrir certains d’entre nous. Ainsi, selon une étude britannique, on s’est aperçu que certaines personnes ont un pouce plus gros et plus musclé que l’autre. Cette particularité physique est due à l’utilisation intensive du smartphone et concerne notamment les plus jeunes.

Une conscience écologique ?

La start-up a cherché à en savoir plus sur les portables et leur impact écologique. L’étude montre que les Français ont tendance à être nonophobes, 48% d’entre eux conservent inutilement leurs vieux téléphones au lieu de les revendre ou de les recycler. 44% des Français préfèrent changer de smartphone si leur écran est cassé, et le chiffre atteint 54% en cas de problème de batterie.

Pourtant, selon les chiffres, les jeunes semblent avoir une conscience environnementale plus forte, 62% d’entre eux privilégient les réparations au rachat d’un nouveau smartphone. Les mauvais élèves sont les plus de 50 ans qui n’ont aucun scrupule à investir dans un nouveau portable quand l’ancien est abîmé. Seulement 24% d’entre eux envisagent une réparation.

À savoir que l’impact écologique de la fabrication d’un smartphone est grand. En effet, les composants présents dans les portables proviennent des exploitations minières. Aluminium, argent, cuivre, étain ou encore cobalt sont des matières dont la production est assez polluante. Et n’oublions pas que l’extraction de ces matières pose problème quant à l’exploitation des enfants, notamment dans les mines de la République démocratique du Congo…

Alors, êtes-vous capable de vivre sans votre portable ? Ou êtes-vous incapable de lâcher votre portable pendant quelques heures ?

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterPin on PinterestEmail this to someone

Alice Glaz

Surprise

Des mégots de cigarettes transformés en cendriers et pots à crayons

> Toutes les vidéos

Rappel de produit

> Tous les rappels de produit

Sur le même thème