Des spaghettis à faire pousser chez soi

Publié le 22 mai 2018 à 9:15 Aujourd'hui | 829 vues

Marre des pâtes traditionnelles ? Passez aux spaghettis végétaux avec… la courge spaghetti ! Sa chair, une fois cuite, donne des filaments ressemblant aux bonnes pasta italiennes.

Comment ne pas résister à un bon plat de pâtes ? C’est délicieux, rapide et surtout facile à faire. Pas besoin d’être un grand chef italien pour réussir ses coquillettes, ses Farfalle ou bien ses Penne. D’ailleurs, la plupart des pressés ou des flemmards optent pour ce menu peu contraignant. De l’eau, du sel, une goutte d’huile d’olive et le tour est joué ! Ne reste plus qu’à les accompagner d’une sauce ou d’une noix de beurre. Toutefois, à force d’en cuisiner, on s’en lasse vite. Et si vous passiez aux pâtes végétales ? Et plus original encore : et si vous en faisiez pousser chez vous ? Impossible me direz-vous, et pourtant la nature l’a fait avec la courge spaghetti ! Sa chair jaune pâle est constituée de filaments qui, une fois cuits, ressemblent à s’y méprendre à des vrais spaghettis.

Comment cultiver la courge spaghetti ?

Appartenant à la grande famille des Cucurbitacées, cette courge, appelée aussi « Spaghetti végétal », est très facile à cultiver. Les semis se font à partir du mois d’avril et jusqu’au mois de juin. Vous pouvez semer en godet ou directement en pleine terre dans un sol riche (un apport de compost est le bienvenu) et bénéficiant d’une exposition ensoleillée. Si vous avez opté pour le godet, il suffira de repiquer en mai, une fois les risques de gelées écartés. Les graines étant grosses, vous effectuerez alors un semis en poquet. Pas plus de 2 à 3 graines par sillon, à environ 2 cm de profondeur. Prévoyez un espacement de 1,5 mètre en tout sens. Arrosez régulièrement durant l’été, surtout lorsque les températures sont chaudes. Au bout de 80-90 jours environ, vous pourrez récolter vos courges spaghettis. Chaque plant produit entre 3 et 5 fruits. Vous aurez de quoi faire ! Et justement, comment les cuisine-t-on ?

Une cuisson simple

La courge se cuit entière. Prévoyez donc les bons ustensiles de cuisine. Lavez l’écorce des résidus de terre, puis placez la courge dans de l’eau bouillante et salée pendant 30 à 40 minutes, ou bien dans un autocuiseur, une cocotte-minute. Le temps de cuisson dépendra dans ce cas de la taille de votre légume. Le plus souvent, on met un minuteur d’une quinzaine de minutes. Vous pouvez également la cuire au four entière, en la perforant de trous sur sa surface pour que l’eau s’évapore, ou bien coupée en deux. Dans ce cas, pensez à badigeonner légèrement vos morceaux d’huile d’olive pour que la chair ne se dessèche pas. Le four à micro-ondes marche aussi mais ce n’est pas l’idéal. Vous devrez couper votre courge en deux et la faire cuire en plusieurs fois, par séquence de 10 minutes. Pour vérifier sa cuisson, rien de plus simple : enfoncez un couteau. Si la lame traverse facilement l’écorce, c’est cuit !

Une fois l’étape de la cuisson passée, rincez la courge à l’eau froide. Si vous l’avez cuite entière, coupez-la en deux dans le sens de la largeur puis enlevez ses graines avec une cuillère. Séparez ensuite les filaments avec une fourchette. Ne reste plus qu’à déguster vos spaghettis « made in potager ». Assaisonnez-les selon vos goûts. À la carbonara ou à la bolognaise, c’est délicieux ! Moins caloriques que les pâtes, ces spaghettis, riches en fibres, en vitamines et en magnésiums, sont à consommer sans modération !

Bon à savoir : les courges récoltées peuvent se conserver jusqu’à 5 mois dans un endroit frais, sec et sombre.

Voici la courge :

shutterstock_319567424

Aveclogo_mip

Marine VAUTRIN

Surprise

TOP des BD écolos à découvrir !

> Toutes les vidéos

Rappel de produit

> Tous les rappels de produit

Sur le même thème