Strasbourg : un autocollant pour en finir avec les emballages inutiles

Publié le 31 août 2017 à 12:36 Demain | 2482 vues

Le meilleur déchet est celui qui n’existe pas. Depuis le mois de mars, l’association Zéro Déchet Strasbourg invite les commerçants à apposer sur leur vitrine un sticker « anti-déchet ». L’objectif : inciter les consommateurs à utiliser des contenants réutilisables.

Tendre vers le zéro déchet, ce n’est pas bien compliqué. Pour y arriver, de nombreux gestes simples sont possibles comme cuisiner les restes, réparer ses appareils électroniques, fabriquer ses produits d’entretien et d’hygiène ou encore acheter ses aliments en vrac en se munissant de sacs, Tupperware ou bocaux en verre. Cette pratique est d’ailleurs l’une des meilleures solutions pour limiter ses détritus. Il faut dire que les emballages inutiles sont nombreux dans le commerce. Il suffit de faire un petit passage chez son boulanger pâtissier, fromager ou boucher pour s’en rendre compte : le carton pour l’éclair au chocolat, le sachet ou l’aluminium pour protéger le sandwich, l’emballage de la baguette de pain, le papier pour l’escalope de veau ou l’emmental fraîchement coupé. Sans compter que ces produits sont ensuite mis dans un sachet en plastique.

Une soixantaine de magasins mobilisés

À Strasbourg, l’association Zéro Déchet encourage les consommateurs à tendre vers cette pratique anti-gaspi. Depuis le mois de mars, elle propose aux commerçants d’apposer sur leur devanture un sticker sur lequel est inscrit « Ici, sacs à vrac & boîtes propres acceptés ». Grâce à cet autocollant, les clients peuvent savoir en coup d’œil quel commerce accepte de servir les produits dans des contenants réutilisables. Selon le site Rue 89 Strasbourg, plus de 60 professionnels de la restauration ont déjà adopté ce message anti-gaspi. La liste des établissements mobilisés est disponible ici.

Voilà donc une belle initiative qui, on l’espère, sera étendue aux quatre coins de l’Hexagone. Aujourd’hui, de plus en plus de Français souhaitent adopter un mode de vie zéro déchet. Mais aller chez un commerçant avec ses bocaux et ses sacs à vrac est encore une étape à franchir. Certains consommateurs sensibilisés n’osent d’ailleurs pas demander à leur boucher ou fromager de mettre le fromage ou le rumsteck dans leur Tupperware.

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterPin on PinterestEmail this to someone

Marine VAUTRIN

  1. ou peut t’on se les procurer si on est pas de strasbourg?

Surprise

Découvrez le premier cargo 100% électrique et écologique

> Toutes les vidéos

Rappel de produit

> Tous les rappels de produit

Sur le même thème