En Suisse, les eaux usées valent de l’or

Publié le 11 octobre 2017 à 16:44 Aujourd'hui | 400 vues

Une étude révèle que 3 tonnes d’argent et 43 kilos d’or finissent chaque année dans les effluents et boues des stations d’épuration suisses.

Dans les eaux usées, on trouve de tout et même des métaux précieux ! Selon des chercheurs de l’institut de l’eau Eawag, on retrouve de l’or et de l’argent en quantité. Chaque année, ce sont 43 kilos d’or et 3 tonnes d’argent qui finissent dans les eaux usées helvètes, ont estimé les scientifiques ayant mené leur étude en partenariat avec 64 stations d’épurations suisses sur mandat de l’Office fédéral de l’environnement (OFEV). Cela représente un vrai petit pactole : environ 2,6 millions d’euros.

De l’or des raffineries

La découverte d’or dans les eaux usées n’est pas très étonnante puisque la Suisse abrite les plus grandes raffineries d’or du monde. En 2016, ce métal précieux représentait plus d’un quart de toutes les exportations du pays, précise la RTBF. La plupart des résidus d’or trouvés proviennent des raffineries de la région du Tessin. Dans certaines zones, la concentration en or des boues d’épuration est si élevée qu’il serait « opportun de la recycler ». Quant aux particules d’argent, celles-ci sont issues de l’industrie chimique et médicale.

Les chercheurs n’ont pas trouvé que de l’or et de l’argent. « Les quantités annuelles calculées par les scientifiques atteignent (…) 1070 kilos pour le gadolinium, 1500 kilos pour les néodyme et 150 kilos pour l’ytterbium », détaille l’institut. Pour l’heure, les chercheurs estiment que, « pour des raisons aussi bien financières que quantitatives, il ne serait pas intéressant de récupérer les éléments précieux contenus dans les effluents et boues d’épuration, les quantités mesurées ne correspondant qu’à une part infime des importations annuelles : à peine à 0,2% pour l’aluminium et 4% pour le cuivre, par exemple ». Pour les scientifiques, les concentrations mesurées des substances trouvées ne représentent pas de danger pour l’environnement.

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Justine Dupuy

Surprise

WhyNote, le bloc-notes qui s’utilise à l’infini

> Toutes les vidéos

Rappel de produit

> Tous les rappels de produit

Sur le même thème