shutterstock_199519775

Pourquoi supprimer le billet de 500 euros ?

Publié le 4 mai 2016 à 11:15 Demain | 227 vues

Adieu billet violet ! La Banque centrale européenne a annoncé ce mercredi 4 mai qu’elle cessera de produire et d’émettre des billets de 500 euros à partir de la fin 2018. Les coupures déjà en circulation demeurent valables.

Le Conseil des gouverneurs de la Banque centrale européenne (BCE) ont décidé d’arrêter de manière permanente l’impression des billets de 500 euros. « L’émission du billet de 500 euros prendra fin aux alentours de la fin 2018 », annonce la BCE dans un communiqué. Les coupures ne seront ainsi plus produites mais celles en circulation seront toujours valables. Progressivement, elles seront renvoyées à la BCE si elles passent par une banque quelconque.

En France, ce ne sera pas une grande perte car d’une part, la plupart des distributeurs automatiques ne proposent pas de coupures de 200 et de 500 euros, et d’autre part, l’Hexagone a interdit depuis septembre 2015, le paiement en espèces au-delà de 1000 euros. Selon les statistiques de la BCE, les billets de 500 euros représentent seulement 3% du nombre de billets en circulation, mais 28% de leur valeur cumulée. Vous le savez peut-être, les grosses coupures restent le meilleur moyen de faire circuler l’argent sale. La lutte contre le trafic et le terrorisme est donc la principale motivation de la BCE qui l’évoque comme raison de cette suppression des billets de 500 euros.

Le billet mauve, le meilleur ami des trafiquants

Surnommé « Ben Laden », le billet de 500 euros est devenu rapidement le meilleur allié des mafieux et terroristes, mais aussi des adeptes de la fraude fiscale et du blanchiment d’argent. Il a deux avantages dans les transactions illicites. Tout d’abord, c’est le meilleur moyen de déplacer de l’argent sans se faire repérer car il est utilisable dans la plupart des pays du monde, plus pour acheter que pour dissimuler. En plus, le billet est peu encombrant malgré sa valeur énorme. Par exemple, une valise qui contient un million d’euros en coupures de 500 pèse 2,2 kg, selon un rapport d’Europol. À titre de comparaison, un million d’euros en coupures de 100 pèse plus de 10 kg !

La police et les douanes favorables à cette suppression

La police et les douanes des 19 pays de la zone euro ont tous eu des histoires de liasses retrouvées chez divers trafiquants et ils sont favorables à cette suppression. Et la Banque de France a fait savoir également sa position sur le sujet : « Il s’agit d’un élément de mobilisation pour lutter contre le blanchiment d’argent et contre le financement du terrorisme », a affirmé lundi 2 mai, le gouverneur de la Banque de France, François Villeroy de Galhau.

L’Allemagne contre la suppression

L’Allemagne freine pour deux raisons. La première évoquée est que si on supprime ces billets, la fraude passera ailleurs donc ça ne servirait à rien. En effet, il existe des substituts comme les billets de 200 euros (pour un million d’euros en coupures de 200, le montant pèserait 5 kg) ou encore le billet de 1000 francs suisses. Pour info, à l’unité il équivaut à 900 euros. La Banque centrale suisse a déclaré qu’elle n’envisageait pas la suppression de cette coupure.

La seconde raison exposée concerne la protection de la vie privée et de la liberté des Allemands. Car l’Allemagne reste un des pays au monde qui utilise le plus d’argent en liquide notamment parce que les habitants se méfient de tout ce qui peut les tracer (virement bancaire, monnaie électronique…). En plus, cette culture du cash est liée à des raisons historiques. Avant l’introduction de l’euro, l’Allemagne, très attachée aux espèces, avait un billet de 1.000 deutschmarks, de valeur à peu près équivalente. C’est pour cette raison que le billet de 500 euros avait été créé.

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterPin on PinterestEmail this to someone

Roumaissa Benahmed

  1. […] feront aussi peau neuve mais aucune date de mise en circulation n’a été précisée. Quant au billet de 500 euros, il n’aura pas droit à un lifting car la Banque centrale européenne (BCE) cessera de produire […]

Surprise

L’Europe alimentée en électricité par une île artificielle ?

> Toutes les vidéos

Rappel de produit

> Tous les rappels de produit

Sur le même thème