Tampax : la composition des tampons enfin inscrite sur les emballages

Publié le 23 janvier 2017 à 14:00 Aujourd'hui | 185 vues

Dès le printemps prochain, la marque Tampax va faire figurer sur les emballages la composition des tampons.

En quoi sont fait les tampons hygiéniques ? Cette question, Mélanie Doerflinger se l’est posée, suite à l’histoire de Lauren Wasser, une mannequin américaine amputée de la jambe, victime du syndrome du choc toxique (STC). La jeune femme avait ainsi lancé en août 2015 une pétition en ligne pour contraindre la marque Tampax d’indiquer sur ses emballages la composition de ses produits, alors absente jusqu’ici. Sa pétition a rencontré un franc succès puisqu’elle a recueilli plus de 250 000 signatures. Et il semblerait que sa pétition ait été entendue. Le fabricant de protections hygiéniques Tampax s’est engagé à faire figurer, d’ici le printemps, les composants de ses tampons sur ses emballages, selon les informations de 20 minutes.  Depuis avril 2016, quelques informations sur la composition des tampons sont déjà disponibles sur le site de Tampax. Une vidéo explicative y figure également.

Une liste complète ?

Une bonne nouvelle donc, mais la marque va-t-elle inscrire la liste complète des composants ? Pas sûr. C’est ce que craint d’ailleurs Mélanie Doerflinger. Contactée par 20 minutes, la jeune femme se dit sceptique  « J’attends de voir. Si c’est pour inscrire sur l’emballage la même information que celle qui figure sur la notice, à savoir trois ou quatre éléments de composition, c’est hautement insuffisant ». Et elle ajoute : « Quand vous achetez une crème pour le corps ou un shampoing, la liste des ingrédients est exhaustive, et donnée par ordre de quantité utilisée. Pour les serviettes et les tampons, ce devrait être pareil, et les éventuelles traces de dioxine et autres polluants, tels que le glyphosate, devraient également figurer sur les emballages ».

En octobre 2015, une étude argentine avait indiqué que 85% des tampons et serviettes hygiéniques testées contenaient des traces de glyphosate, un désherbant puissant et classé par l’OMS comme « cancérigène probable ».

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterPin on PinterestEmail this to someone

Justine Dupuy

Surprise

Une fois plantés, ces sacs plastiques font pousser des légumes

> Toutes les vidéos

Rappel de produit

> Tous les rappels de produit

Sur le même thème