Un taxi 100% autonome et électrique va débarquer à Paris

Publié le 9 novembre 2017 à 15:26 Demain | 296 vues

La société lyonnaise Navya a présenté mardi 7 novembre 2017 le premier robot-taxi autonome et 100% électrique. Baptisé “Autonom Cab”, le véhicule devrait arriver dans les rues de Paris courant 2018.

Le marché des véhicules autonomes ne cesse de se développer. Le géant américain Google est d’ailleurs le pionnier en la matière, rapidement suivi par Uber. Ces derniers ont d’ailleurs réalisé de nombreux tests grandeur nature, ce qui a valu plusieurs accidents mineurs. D’ailleurs, Google a lui même annoncé en novembre 2015 que 17 accidents sans gravité ont eu lieu depuis qu’ils se sont lancés dans ce domaine au début des années 2010.

Tout ceci n’a pas empêché la start-up lyonnaise Navya à vouloir conquérir ce marché. À mi-chemin entre le service Uber et la voiture sans chauffeur que l’on connaît déjà, la jeune pousse a présenté mardi dernier son premier robot-taxi 100% autonome et électrique, Autonom Cab. Le but de cette innovation made in France est de désengorger les centres-villes et réduire la pollution atmosphérique. “Imaginez des villes où ne circuleraient que des Autonoms : plus d’embouteillages ou de problèmes de stationnement, moins d’accidents, moins de pollution…”, explique Christophe Sapet, le président de Navya dans un communiqué. Les premières voitures Autonom Cab devraient être livrées dès le troisième trimestre 2018.

Une appli mobile pour contrôler la voiture

Longue de 4,65 mètres, Autonom Cab peut accueillir jusqu’à 6 personnes pour un usage privé ou collectif. La voiture roule en moyenne à 50 km/h pour une autonomie de 10 heures mais peut également atteindre les 90 km/h. Cette auto, dont le prix oscille entre 230 000 et 250 000 euros, fonctionne grâce à une panoplie d’accessoires technologiques. Parmi lesquels, des capteurs et des caméras afin d’analyser les alentours, mesurer les distances ou encore déterminer la position ainsi que la vitesse des autres personnes et objets environnants.

Sur le même principe qu’Uber, il suffira de télécharger l’application Navya App afin de commander une Autonom Cab. L’appli permettra également de gérer l’ouverture et la fermeture des portes et d’activer le démarrage de la voiture. Dans l’auto, l’utilisateur pourra également choisir sa playlist, obtenir des informations touristiques et bénéficier d’une connexion 4G. Navya souhaite également mettre en place une autre fonctionnalité pour que l’usager puisse programmer l’heure d’arrivée de son véhicule autonome.

Des bus autonomes à La Défense

Navya n’est pas novice en la matière. L’entreprise a déjà lancé plusieurs navettes autonomes et électriques, Autonom Shuttle. Grâce à une filiale de la SNCF, Kéolis, ces dernières ont d’ailleurs effectué leurs premiers tests en Île-de-France dans le quartier de La Défense en juillet dernier. Pendant six mois, les bus desservent gratuitement, en semaine, neufs arrêts de 8 heures à 20 heures entre les quartiers Valmy et Faubourg de l’Arche, et de 10 heures à 18 heures le week-end et les jours fériés. Des navettes similaires circulent également à Lyon dans le quartier Confluence. D’autres bus sont également présents en Suisse, en Australie ou encore aux États-Unis. Reste à savoir si l’Autonom Cab est plus sûre que les navettes. À Las Vegas, un bus Arma de Navya est entré en collision avec un camion mercredi 8 novembre dernier, le jour même de sa mise en service. Aucun des huit passagers n’a été blessé. Seule la carrosserie a été endommagée.

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterPin on PinterestEmail this to someone

Marie Bascoulergue

Surprise

Hypnos : un masque connecté pour mieux dormir et gérer son stress

> Toutes les vidéos

Rappel de produit

> Tous les rappels de produit

Sur le même thème