Tisanes détox : Foodwatch dénonce une « arnaque » sur l’étiquette

Publié le 21 février 2018 à 12:14 Aujourd'hui | 577 vues

Foodwatch pointe du doigt les fausses promesses des tisanes détox et dénonce une « arnaque » sur l’étiquette. Parmi ces dernières : l’infusion « Drainage et Elimination Pamplemousse » de la marque La Tisanière qui, selon l’ONG, induit les consommateurs en erreur.

Après un repas copieux ou pour éliminer les toxines de l’organisme, nombreux sont ceux à parier sur les tisanes détox. Or « ce que l’on croit être un produit detox est plus proche de l’intox » dénonce l’ONG de défense des consommateurs Foodwatch. « Comme la demande pour ce type de produits ne cesse de croître, les fabricants inondent les rayons de tisanes aux vertus soi-disant bénéfiques pour la santé. Mais ces promesses ne tiennent souvent pas la route, comme le montre ce nouvel exemple d’arnaque sur l’étiquette », ajoute-t-elle. Dans le viseur ? L’infusion « Drainage et Elimination Pamplemousse » de La Tisanière.

Celle-ci contient des queues de cerises. L’emballage indique que ces dernières permettraient de « faciliter les fonctions d’élimination de l’organisme » et qu’il est recommandé de « consommer trois tasses par jour ». « Or pour l’Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) qui s’est penchée sur la question en 2010, aucune relation de cause à effet ne serait établie entre la consommation de queues de cerises et un bénéfice physiologique lié à une facilitation de l’élimination rénale de l’eau », explique l’ONG. De plus, cette allégation de santé n’a pas encore été validée par la Commission européenne. Depuis 2012, 2 000 allégations concernant les plantes, dont les queues de cerises, sont en attente d’expertise. « En attendant une décision sur l’évaluation de ces allégations, les fabricants ne se gênent pas pour profiter du flou. Les consommateurs∙rices se font donc avoir… en toute légalité, pour le moment », déplore Foodwatch qui pointe un autre problème, cette fois concernant la présence de pamplemousse dans le produit.

« Inacceptable »

Contrairement à ce que veut faire croire l’emballage, l’agrume est présent en infime quantité : 1% de morceaux de pamplemousse. « L’illusion donnée aux consommateurs provient en réalité des 9% d’arômes au goût pamplemousse ajouté au produit ». Ces arômes sont aussi non naturels. Ce qu’a confirmé La Tisanière à Foodwatch dans une lettre datée du 10 janvier 2018 : « L’arôme pamplemousse en question est un arôme non naturel, raison pour laquelle conformément à la réglementation, nous mentionnons « arôme pamplemousse » et non « arôme de pamplemousse ».»

Pour Foodwatch, c’est « inacceptable » et demande à La Tisanière de « mentionner en toutes lettres que le produit est aromatisé au pamplemousse, très majoritairement à partir d’arômes non naturels, et modifier l’étiquetage de son infusion qui induit en erreur les consommateurs∙rices en retirant la mention « drainage et élimination » ».

L’ONG épingle d’autres tisanes comme la boîte Détox d’Infuz, vendue 6,60 euros. Celle-ci précise que « le thé vert contribue à l’élimination rénale de l’eau et des toxines ». « Là non plus, la Commission européenne n’a pas encore tranché », souligne au Parisien Mégane Ghorbani, responsable de campagnes. Son emballage indique aussi « délicieux mélange de plantes et morceaux de fruits ». L’infusion contient bien du thé vert et de la pomme, mais le fuit de la passion dans celle-ci n’est présent que sous forme d’arômes synthétiques. La Happy Détox by Karéléa  de la marque Léa Nature au cassis est aussi pointée du doigt. L’emballage présente le fruit mais le produit ne contient qu’une « saveur cassis ». Ici, la marque est en toute légalité puisque la mention est clairement précisée mais pour l’ONG cette information « n’est pas assez transparente ».

Marine VAUTRIN

Surprise

TOP des BD écolos à découvrir !

> Toutes les vidéos

Rappel de produit

> Tous les rappels de produit

Sur le même thème