Un « Maître Restaurateur », c’est quoi ?

Publié le 9 octobre 2018 à 9:36 Aujourd'hui | 4901 vues

Certains établissements affichent le titre « Maître Restaurateur ». Mais que signifie-t-il ? Quelles garanties offre-t-il ? Éclairage.

Déguster de bons petits plats faits maison, élaborés à partir de produits frais, telle est l’envie de nombreux consommateurs. Mais comment être sûr de tomber sur un restaurant qui ne pratique pas la cuisine « micro-ondes » ? En se fiant au titre « Maître Restaurant », dont bénéficient certains établissements. Créé en 2007, celui-ci est le seul titre délivré par l’État pour les restaurateurs français. Il certifie que les plats proposés sur la carte sont entièrement faits maison, à partir de produits bruts et frais. Le chef fait appel aux producteurs locaux, utilise des produits de saison, de terroir, etc. Il ne sert pas de plats préparés, il cuisine tout ! Via ce titre, « vous avez l’assurance d’avoir affaire à un restaurateur confirmé, soit par une formation initiale, soit par une expérience reconnue et validée », précise l’Association des Maîtres Restaurateurs (AFMR) sur son site. Par ailleurs, « les installations de l’établissement d’un Maître Restaurateur répondent à des exigences de confort, allant d’une décoration soignée à des vestiaires sécurisés ».

Comment est décerné le titre « Maître Restaurateur » ?

Ce titre est donc un gage de qualité. Il peut aussi bien être attribué à un établissement gastronomique qu’à un petit bistro de quartier. Pour obtenir le titre « Maître Restaurateur », un restaurateur doit le demander. La démarche est volontaire. Il doit être propriétaire, dirigeant ou salarié qualifié d’une entreprise de restauration traditionnelle, détenir un diplôme professionnel (brevet professionnel, bac professionnel…) et / ou une expérience de direction d’un établissement. Il doit aussi respecter un cahier des charges de plus de trente critères : cuisine faite maison, produits bruts et de saison majoritairement frais, qualité du service et de l’accueil, qualité de la vaisselle, hygiène, précise de ministère de l’Économie. Si son établissement remplit toutes les conditions, le restaurateur candidat au titre doit demander qu’un audit soit réalisé par un organisme certificateur indépendant, et présenter sa candidature à la préfecture. C’est en effet le Préfet du département qui accorde le titre, pour une période de quatre ans renouvelables.

Aujourd’hui, plus de 3800 restaurateurs bénéficient de ce titre. Pour trouver un Maître Restaurateur près de chez vous, l’AFMR met à disposition sur son site une carte interactive.

Justine Dupuy

Surprise

Gaspillage alimentaire : une pétition pour changer les dates de péremption

> Toutes les vidéos

Rappel de produit

> Tous les rappels de produit

Sur le même thème