Une carte bancaire fabriquée à partir de déchets en plastique

Publié le 21 juin 2018 à 11:40 Demain | 878 vues

American Express et l’ONG Parley for the Oceans se sont associés pour créer la première carte de crédit faite à base de plastique récupéré dans les océans et sur les côtes. Celle-ci devrait sortir courant 2019.

Bientôt, les clients American Express pourront payer leurs achats avec une carte de crédit pas comme les autres. Sa particularité ? Elle est fabriquée à partir de déchets en plastique collectés dans les océans et sur les côtes. L’entreprise s’est associée à l’ONG Parley for the Oceans pour créer cette carte bancaire unique. Elle devrait être disponible dans les douze prochains mois.

Via cette carte, American Express entend sensibiliser les consommateurs à la pollution des océans. Chaque année, entre 8 et 10 millions de tonnes de plastique sont déversées dans les océans. À ce rythme, on estime qu’il y aura plus de morceaux de plastique que de poissons d’ici 2050. « Nos océans jouent un rôle essentiel dans nos vies (…) Il est donc important pour nous de sensibiliser nos clients et faire le maximum pour garder nos océans bleus », a déclaré dans un communiqué Doug Buckminster, président deGlobal Consumer Services pour American Express. Pour le fondateur de Parley for The Oceans, Cyrill Gutsch, « American Express crée un symbole de changement et invite son réseau à façonner un avenir bleu, basé sur la créativité, la collaboration et l’éco-innovation ».

Engagé, American Express a également pris de nombreux engagements pour réduire l’usage du plastique à usage unique. L’entreprise entend notamment éliminer progressivement les pailles en plastique et les touillettes à café de ses bureaux et de ses salons dans les aéroports. Elle s’est aussi engagée à ce que 100 % des voyages d’affaires de ses employés soient neutres en carbone d’ici 2021.

Des chaussures et des maillots réalisés à partir de déchets en plastique

American Express n’est pas la seule société à utiliser des déchets marins. On pense à H&M qui avait conçu une collection dont les pièces étaient fabriquées à partir de déchets en plastique ramassés sur les littoraux, à Head & Shoulders qui avait lancé l’an dernier une bouteille de shampooing composé à 25 % de plastique collecté sur les plages, ou encore à Adidas. La marque aux trois bandes avait sorti, en partenariat avec l’ONG Parley for the Oceans, une paire de baskets en plastique recyclé et repêché en mer. En 2016, elle avait également lancé des maillots de foot faits à base de déchets en plastique récupérés au large des Maldives et des maillots d’avant-match l’année suivante.

Marine VAUTRIN

Surprise

Guppyfriend : le sac de lavage qui protège les océans

> Toutes les vidéos

Rappel de produit

> Tous les rappels de produit

Sur le même thème