Vélo électrique : la prime de 200 euros supprimée en 2018

Publié le 28 septembre 2017 à 11:00 Aujourd'hui | 336 vues

Pour inciter les Français à privilégier le vélo, l’État offre une prime de 200 euros pour l’achat d’une bicyclette à assistance électrique. Malheureusement, ce coup de pouce sera supprimé en 2018.

Acheter un vélo électrique, ça coûte cher. Mais depuis le mois de février dernier, il est possible de demander la prime pour l’achat d’une bicyclette à assistance électrique. Le montant de l’aide est fixé à 20% du coût d’acquisition, hors option, toutes taxes comprises, sans être supérieur à 200 euros. Ce coup de pouce n’est accordé que pour les cycles à pédalage assisté qui n’utilisent pas de batterie au plomb. Malheureusement, ce dispositif incitatif ne sera pas prolongé et sera supprimé à compter de février 2018, dans le cadre du projet de loi finances 2018. Le ministre des Comptes publics, Gérald Darmanin, l’a annoncé ce jeudi 28 septembre sur RTL.

« Nous avons considéré que ce n’était pas à l’État de continuer à subventionner le vélo électrique, dans la mesure où quand il l’avait fait, les collectivités locales ne le faisaient pas. Maintenant, beaucoup de collectivités locales le font » a expliqué le ministre, indiquant qu’un « travail » avait été engagé par Nicolas Hulot, le ministre de la Transition écologique et solidaire, « avec les collectivités locales sur ce sujet ». Certaines communes proposent en effet ce type de subvention pour aider celles et ceux qui souhaiteraient acquérir un vélo électrique. Ce qui est le cas par exemple de Caen et de la métropole européenne de Lille. La ville de Paris subventionne, elle, 33% du prix d’achat d’un vélo à assistance électrique dans la limite de 400 euros.

La prime en vigueur jusqu’au 31 janvier 2018

Une telle prime, ça incite à acheter. Selon les informations d’Europe 1, 150 000 demandes auraient été enregistrées depuis sa création. Si vous êtes intéressés, vous avez encore jusqu’au 31 janvier 2018. Pour obtenir ce bonus, voici la démarche à suivre et les conditions d’attribution. En revanche, il faudra vous armer de patience. Plusieurs lecteurs de Réponse Conso ont fait part de leur mécontentement quant à l’attente parfois trop longue pour recevoir la prime de 200 euros.

Du côté des professionnels, cette suppression est « totalement incompréhensible ». “Cette prime était un véritable succès. Elle répond à tout un tas d’engagements politiques pris par le président de la République, notamment en ce qui concerne l’environnement, la mobilité ou les transports. On ne comprend vraiment pas pourquoi cette prime, contrairement aux autres bonus écologiques, serait supprimée”, estime sur Europe 1 Virgile Caillet, directeur général de l’Union sport et cycle, syndicat qui regroupe les professionnels du sport et du cycle.

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Marine VAUTRIN

Surprise

WhyNote, le bloc-notes qui s’utilise à l’infini

> Toutes les vidéos

Rappel de produit

> Tous les rappels de produit

Sur le même thème