Un village autosuffisant va être construit aux Pays-Bas

Publié le 31 mai 2016 à 14:51 Demain | 568 vues

Situé à quelques kilomètres d’Amsterdam, un village totalement autonome en énergie, en nourriture et prônant le zéro déchet devrait voir le jour en 2017 à Almere. Une première.

Imaginez un village où les habitants produisent leur propre énergie, leur propre nourriture et recyclent leurs déchets. Utopique ? Plus pour très longtemps. La société californienne ReGen Villages, en collaboration avec le cabinet d’architectes danois Effekt, a imaginé un village, ou plus ou moins un quartier, dans lequel une communauté serait capable de vivre de façon totalement autonome. Cet endroit unique devrait d’ailleurs être inauguré dès 2017 à Almere, une ville nouvelle des Pays-Bas, située à seulement quelques kilomètres d’Amsterdam.

Un village autonome et zéro déchet

Photo : EffektIci, tout est pensé pour que le village soit autosuffisant. La communauté produira ses propres énergies (une combinaison de géothermie, de solaire, d’éolien et de biomasse).Un réseau intelligent et à la pointe de la technologie les distribuera ainsi. L’eau de pluie et des eaux usées seront également recyclées. Et quant aux cultures, plusieurs techniques seront utilisées comme l’aquaponie (culture avec des poissons), l’aéroponie, une « forêt alimentaire » ou encore la permaculture. Des méthodes particulièrement efficaces qui permettent d’obtenir d’importants rendements agricoles tout en consommant peu d’énergie et de ressources. Ce qui est par exemple le cas de l’aquaponie qui permet de produire dix fois plus sur la même surface, avec 90% d’eau en moins. Des fermes feront également partie intégrante de ce quartier. Tout sera produit localement et biologiquement, et sera consommé par les habitants. « Nous prévoyons des tonnes de nourritures biologiques chaque année – des légumes, des fruits, des noix, du poisson, des œufs, du poulet, des produits laitiers et des protéines venant de petits animaux », explique James Ehrlich, le PDG de ReGen Villages au site Fast Compagny.

Le zéro déchet sera également l’un des piliers de ce village autosuffisant. Les déchets organiques des foyers seront scrupuleusement triés et recyclés pour faire du biogaz ou bien de l’engrais pour les cultures ou encore pour nourrir les animaux des élevages. D’ailleurs, les excréments seront eux aussi valorisés comme engrais. Rien ne se perd, tout se transforme.

 « Reconnecter les gens avec la nature »

Loin d’être une lubie d’architectes et de promoteurs immobiliers, ce projet répond à diverses problématiques. En effet, face à une population et une urbanisation croissante, les besoins en ressources et en énergie seront par conséquences plus importants. Ce qui impliquera une agriculture plus intensive, une augmentation des gaz à effet de serre, etc. ReGen Villages permettra non seulement de réduire les impacts environnementaux, mais il permettra aussi de recréer des liens sociaux entre les habitants, de « reconnecter les gens avec la nature », explique le cabinet Effekt sur son site.

Photo : Effekt

Photo : Effekt

Bientôt ailleurs ?

Les premières infrastructures seront construites dès cet été. Cent maisons sont prévues sur l’implantation. Toutefois, la question du financement reste sans réponse. Qui aura également la chance de vivre dans ce quartier unique ?

Mais avant même d’avoir inauguré le village, les concepteurs pensent déjà à développer leur concept dans d’autres pays, notamment en Suède, en Norvège, au Danemark mais aussi en Allemagne, et pourquoi pas dans des régions au climat plus aride comme le Moyen-Orient.

 

Aveclogo_mip

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterPin on PinterestEmail this to someone

Marine VAUTRIN

Surprise

Découvrez le premier cargo 100% électrique et écologique

> Toutes les vidéos

Rappel de produit

> Tous les rappels de produit

Sur le même thème