Voyage dans l’espace : un ver revient avec deux têtes

Publié le 16 juin 2017 à 9:25 Pop culture | 108 vues

Insolite ! Dans le cadre de recherches scientifiques menées par l’université de Tufts, des vers ont été envoyés sur la Station spatiale internationale. L’un d’entre eux, dont la queue avait été amputée, est revenu avec une seconde tête à cet endroit. 

C’est une histoire pour le moins surprenante. Un ver de l’espèce Dugesia japonica, amputé de sa queue, est revenu de la Station spatiale internationale avec une seconde tête. Une transformation qui laisse sans voix les scientifiques en charge de l’étude. Ils avaient envoyé des vers planaires dans l’espace afin de déterminer comment la microgravité ou la diminution du champ magnétique pouvaient affecter le pouvoir de régénération de ces vers. À savoir que cette espèce est capable de donner deux spécimens viables quand l’un deux est coupé en deux.

Cette découverte est inédite pour ces chercheurs américains. ” En plus de 18 ans d’expérience dans le maintien d’une colonie de D. japonica qui comprend plus de 15 000 vers de contrôle rien qu’au cours des cinq dernières années, les chercheurs de Tufts n’avaient jamais observé l’apparition spontanée d’une double tête”, précisent les scientifiques dans un communiqué.

Des recherches pour savoir l’impact de la microgravité

C’est en 2015 que l’équipe de chercheurs a envoyé les vers dans l’espace. Ils ont séjourné là-haut pendant cinq semaines. Une fois revenus sur terre, les échantillons contenant les vers ont été analysés pendant 20 mois. Grâce à une série de tests comportementaux, microbiologiques et morphologiques, les chercheurs ont trouvé et identifié un certain nombre de différences entre les vers de l’espace et les vers terrestres. Ceux dans l’espace ont vu leurs corps se diviser en double voire plus, alors que les vers terrestres n’ont subi aucun dégât, ni de changement à proprement parler.

Bien que les chercheurs puissent expliquer ce phénomène, ils ne parviennent pas à résoudre celui du vers à deux têtes. “En outre, lorsque les chercheurs ont amputé les têtes qui avaient poussé chez le ver exposé à l’espace, le fragment de ver s’est régénéré en un ver à deux têtes, démontrant que la modification du plan d’organisation du ver était permanente”, expliquent-ils dans leur communiqué. Les chercheurs comptent bien continuer leurs recherches, en amputant cette fois les vers directement de l’ISS. Peut-être verrons-nous l’apparition d’autres vers à deux têtes, qui sait.

Crédit : Junji Morokuma, Allen Discovery Center at Tufts University

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterPin on PinterestEmail this to someone

Alice Glaz

Surprise

OGarden : un jardin bio dans votre maison

> Toutes les vidéos

Rappel de produit

> Tous les rappels de produit

Sur le même thème