Zéro déchet : comment donner une seconde vie à ses collants troués

Publié le 20 novembre 2018 à 9:41 Ma vie zéro déchet | 374 vues

Atteindre le zéro déchet, tel est l’objectif de Marine. Depuis le mois de février, notre responsable éditoriale fait la chasse à ses détritus et expérimente de nombreuses alternatives pour réduire sa poubelle. Cette semaine, elle vous donne quelques astuces pour recycler ses vieux collants. 

Les températures baissent, le soleil joue à cache-cache et la pluie (voire la neige) est au rendez-vous. Eh oui, l’hiver pointe le bout de son nez. Depuis quelques semaines, j’ai troqué mes vestes pour des gros manteaux bien douillets, mes tee-shirts contre des pulls et mis des collants pour garder au chaud mes gambettes. D’ailleurs, parlons des collants, ces textiles qui se filent au bout de trois ou quatre utilisations. Bonjour l’obsolescence programmée !  Selon une enquête de l’association Halte à l’Obsolescence Programmée (HOP), qui s’est penchée sur ce fléau, deux tiers des porteurs de collants finiraient d’ailleurs par jeter leurs collants à la poubelle. Rien qu’en France, 104 millions de collants seraient jetés chaque année ! « À raison d’une moyenne de 55 grammes chacun, les collants représentent en moyenne plus de 7 315 tonnes de déchets par an », explique HOP dans son rapport publié en mai 2018. Ne pouvant pas être recyclés, ces derniers finissent ainsi brûlés. Pour l’environnement, on connaît mieux.

Transformer ses collants usagés

Au lieu de les mettre à la poubelle, pourquoi ne pas leur donner une seconde vie ? Il existe en effet une multitude d’astuces pour recycler ses collants usagés. Voici celles que j’utilise depuis le début de mon aventure zéro déchet. Avec, vous pouvez :

  • Faire une éponge maison, un Tawashi. Il s’agit d’une éponge japonaise réalisée au crochet avec un collant et une chaussette. C’est tout simple à faire. Je vous en parle d’ailleurs ici. J’utilise cette éponge pour faire ma vaisselle et elle est très efficace ;
  • Nettoyer les poussières. Les collants sont une bonne matière pour les enlever ;
  • Retirer les poils de votre chat ou de votre chien sur vos vêtements ;
  • Faire des sacs de courses (fruits et légumes) ;
  • Stocker vos oignons. Le collant fait ici office de filet ;
  • Faire briller vos chaussures en cuir ;
  • Faire un moule pour fabriquer du savon, en récupérant tous les petits morceaux de savon qu’il vous reste et en les introduisant dans un bout de collant ;
  • Faire un rembourrage pour les coussins ;
  • Enlever votre vernis à ongles. Plus besoin d’utiliser des cotons !
  • Fabriquer des accessoires à cheveux (élastiques, bandeaux) et de jardinage (attache, élastique à légumes) ;
  • Faire une boule de bain maison. Je vous explique tout ici.

Et on achète quoi comme collants ?

Bien sûr , l’idéal est de ne pas acheter de collants. Mais difficile toutefois de s’en passer, surtout si l’on aime porter des jupes et des robes en hiver. En attendant que les fabricants daignent faire des modèles plus durables, on peut se tourner vers des marques qui proposent, elles, des collants un peu plus résistants que ceux vendus en grandes surfaces. Parmi elles, on retrouve Bleuforêt et Berthe aux grands pieds, deux marques made in France ! Dans son rapport, l’association HOP cite de son côté Wolford et Calezdonia. En règle générale, plus on met le prix, plus les collants durent. Enfin presque… À quand des collants vraiment durables ?

Marine VAUTRIN

Surprise

Gaspillage alimentaire : une pétition pour changer les dates de péremption

> Toutes les vidéos

Rappel de produit

> Tous les rappels de produit

Sur le même thème