Zéro déchet : comment faire son propre mascara ?

Publié le 30 mai 2018 à 11:45 Ma vie zéro déchet | 283 vues

Atteindre le zéro déchet, tel est l’objectif de Marine. Depuis maintenant quatre mois, notre responsable éditoriale fait la chasse à ses détritus et aux emballages polluants. Cette semaine, elle vous explique comment faire son propre mascara. Regard de biche assuré !

Côté maquillage, on ne peut pas dire que je sois une grande consommatrice. Dans ma trousse, on retrouve une poudre pour illuminer mon teint, un rouge à lèvres que j’applique de temps en temps lorsque j’ai une mine déconfite et un mascara, mon produit fétiche. J’ai d’ailleurs dû tous les tester : celui qui garantit un volume spectaculaire, des cils recourbés, effets faux cils, etc. Il faut dire que les marques ne lésinent pas sur les moyens pour nous faire acheter leurs dernières nouveautés. En une soirée, j’ai dû tomber sur au moins six publicités vantant les mérites d’un mascara. Reste que ces produits ne sont pas si « waouh » que ça. Tout d’abord, leur emballage, tout comme leur brosse, sont en plastique. Ils ne se recyclent pas. Pas joli-joli pour l’environnement. Et puis parlons de leur composition. Grâce à l’application « Clean Beauty », j’ai pu constater que mon mascara contenait pas mal d’ingrédients controversés comme du Phénoxyéthanol, un conservateur antimicrobien qui « induirait des effets neurotoxiques et hépatotoxiques d’après certaines études scientifiques ». Il présenterait également « un potentiel sensibilisant (urticaire et dermatite) », explique l’appli. Autre ingrédient détecté : du Butylhydroxytoluene (BHT), un conservateur antioxydant suspecté d’être un perturbateur endocrinien. « Doté d’un potentiel sensibilisant, il pourrait être responsable d’allergies », indique aussi Clean Beauty. Mettre ça sur mes cils ? Non merci !

Un mascara fait maison

Pour éviter de s’intoxiquer, on peut bien sûr se tourner vers un mascara bio. Mais l’idéal sera toutefois de le faire soi-même. Et cela n’a rien de très compliqué. Sur Internet et dans les livres dédiés au zéro déchet, on trouve de nombreuses recettes simples à réaliser à base d’huile de coco, d’amandes grillées, de miel, d’huile de germe de blé, de cire d’abeille ou encore de Maïzena. Ma préférée ? Celle conseillée par Aline Gubri, auteure de « Zéro Plastique, Zéro Toxique » (Éditions Thierry Souccar).

Pour faire son propre mascara, seuls trois ingrédients (bio évidemment) sont nécessaires : de l’huile de ricin (qui fortifie au passage les cils), du charbon actif végétal en poudre et du gel d’aloe vera. Ceux-ci sont disponibles dans presque tous les magasins bio. Prenez une cuillère à café d’huile de ricin, de charbon actif et de gel d’aloe vera. Mélangez ensuite les trois ingrédients dans un petit bol. Pour plus de texture, n’hésitez pas à ajouter une cuillère de cire d’abeille (préalablement fondue au bain-marie). Mettez le mélange dans un ancien tube de mascara lavé, séché et stérilisé. Pour cela, utilisez une petite seringue ou prenez un sac de congélation pour créer une sorte de poche à douille.  Et voilà, vous avez votre mascara maison ! Il se conservera un mois. Au début, j’étais assez sceptique mais je suis assez satisfaite du résultat. Je vous conseille toutefois de faire attention après l’application. Vous risquez d’avoir quelques traces sur les paupières. Et bien évidemment, ne frottez pas vos yeux et évitez de verser quelques larmes, le mascara n’est pas waterproof. Coucou les yeux de panda !

Si vous avez d’autres recettes, n’hésitez pas à les partager !

Marine VAUTRIN

  1. […] Zéro déchet : comment faire son propre mascara ? […]

Surprise

TOP des BD écolos à découvrir !

> Toutes les vidéos

Rappel de produit

> Tous les rappels de produit

Sur le même thème