Zéro déchet semaine 10 : comment faire son démêlant maison ?

Publié le 17 avril 2018 à 12:02 Ma vie zéro déchet | 518 vues

Atteindre le zéro déchet, tel est le défi que s’est lancé Marine. Depuis plus de deux mois, elle fait la chasse à ses détritus et aux emballages inutiles. Après la cuisine, elle s’est attaquée à sa salle de bains. Cette semaine, elle vous explique comment faire son propre démêlant sans rinçage à partir d’un seul ingrédient : l’avoine.

Comme de nombreuses femmes, je suis très coquette. Et s’il y a bien une chose qui m’obsède, ce sont mes cheveux. Mon rêve ? Avoir une chevelure lisse, brillante et volumineuse. Mais vu mon patrimoine génétique, je peux toujours me brosser. Ma mère a les cheveux très fins et mon père des « demi-bouclettes », c’est-à-dire des boucles qui ne se forment pas vraiment. Assez étrange à vrai dire. Dans ma quête de la crinière parfaite, je n’hésite donc pas à dépenser des sommes folles dans des produits en tout genre : masques, crèmes pour les pointes fourchues, shampooings, après-shampooings, etc. Et bio de préférence. Mon produit fétiche ? Le spray démêlant sans rinçage. Car en plus d’avoir des cheveux fins, je me tape des nœuds aussi gros que des billes. Étant dans une démarche zéro déchet, j’ai donc cherché une alternative à mon fameux produit contenu dans un flacon en plastique bien polluant et dont les ingrédients listés au dos semblent peu rassurants. Il s’agit du soin démêlant sans rinçage d’une marque française que l’on retrouve dans les pharmacies et parapharmacies.

Démêlant au “lait” d’avoine

N’ayant pas trouvé d’alternatives toutes prêtes dans le commerce, je me suis donc lancée dans la fabrication de mon propre spray démêlant. Après quelques recherches sur Internet et dans les livres dédiés au zéro déchet, j’ai trouvé une recette toute simple nécessitant un seul ingrédient : l’avoine. Dans son livre « Zéro Plastique, Zéro toxique », l’auteure Aline Gubri  explique : «  les sucres naturellement présents dans cette céréale gainent et lissent le cheveu pour une crinière souple et brillante ». Il n’en fallait pas plus pour me convaincre. Pour faire son démêlant, il faut donc des flocons d’avoine (on les trouve partout), un bol, de l’eau, un tissu fin en coton et un flacon vide. De mon côté, j’ai utilisé celui de mon ancien déodorant.

Voici les étapes à suivre :

  • Dans le bol, mettre les flocons d’avoine dans de l’eau. J’ai mis un verre de flocons et deux verres d’eau ;
  • Laisser tremper une nuit ;
  • Filtrer ensuite la solution à l’aide d’un tissu fin en coton. Pour ma part, j’ai utilisé un sac en tissu que je prends pour mes fruits et légumes.
  • Verser le « lait » d’avoine dans le flacon, préalablement lavé et désinfecté.

Ne reste plus qu’à vaporiser le soin (sans rinçage) sur la longueur de ses cheveux. Le résultat est magique. Mes cheveux sont tout doux et aucune odeur ne se dégage. Magique, je vous dis ! Le démêlant se conserve quelques jours au réfrigérateur. Pour apporter une touche de brillance à sa chevelure, il est possible d’ajouter une cuillère à café de vinaigre de cidre biologique et une noisette de gel d’aloe vera pur et bio pour augmenter le pouvoir démêlant du produit.

Et on en fait quoi des flocons d’avoine restants ? Direction le compost ! À noter qu’il est aussi possible de faire sa propre boisson d’avoine. On vous explique d’ailleurs la recette ici.

Me voilà donc avec un démêlant naturel sans produits chimiques. En plus d’être écologique, c’est économique. Le sachet de flocons d’avoine m’a coûté 1,99 euro. Je vous recommande vivement cette solution. Si vous avez d’autres recettes, n’hésitez pas à me les communiquer !

Prochaine étape : le shampooing fait maison. Rendez-vous mardi prochain

Marine VAUTRIN

Surprise

Hexa : un crabe-jardinier 2.0

> Toutes les vidéos

Rappel de produit

> Tous les rappels de produit

Sur le même thème