pollution solution

3 applications pour vous prévenir des pics de pollution

Publié le 28 février 2019 à 10:44 Made in France | 455 vues

Vous décelez une odeur particulière ou une lourdeur dans l’air dans une rue, un quartier ? Quelques applications vous permettent de savoir si vous êtes dans un espace saturé de particules fines. 

La réduction de la pollution atmosphérique reste un des défis majeurs de notre siècle. Bien que des moyens à l’échelle individuelle, nationale et internationale (très probablement insuffisants par ailleurs) soient mis en place pour la réduire ou au moins la stabiliser, ce fléau ne cesse d’augmenter inexorablement. Pourtant, la pollution de l’air est directement responsable de 520 400 décès sur le continent européen.

La France est le 5e pays le plus touché avec 45 840 morts prématurées par an. Il semblerait assez judicieux de ne pas se laisser mourir avant que des décisions drastiques soient prises concernant ce grave problème de santé publique. Malgré toutes les protections disponibles et les petites astuces plus ou moins efficaces pour dépolluer son environnement, ne pas s’exposer sur une durée trop longue aux multiples polluants extérieurs reste une nécessité lorsque des pics sont détectés. Trois molécules tiennent le haut du panier : la PM 2,5 (la célèbre particule fine provoquant à elle seule 400 000 décès en Europe), le dioxyde d’azote (75 000 décès) et l’ozone (13 600 décès). Il est cependant possible de s’en éloigner grâce à quelques applications gratuites et innovantes dans le domaine de la surveillance des pics de pollutions et des particules.

Des applis qui vous informent

Plume air report global fait partie de ses applis qui informe sur les niveaux de pollution en temps réel ainsi que dans les 24 h qui suivent. L’avantage de Plume sur ses concurrents demeure sa couverture mondiale. Les données détaillent heure par heure le niveau de pollution et l’application vous alertent sur les activités qu’il est possible de pratiquer en conséquence. La course à pied ou le vélo seront à proscrire si votre ville fait face à un pic de pollution par exemple. Si d’aventure vous voulez observer à quel point vous avez de la chance d’habiter en France, il est possible de s’informer sur la pollution atmosphérique présente à New Delhi ou à Shangaï. De quoi se donner des petites sueurs froides. 

Pour les franciliens parmi les plus concernés par la pollution atmosphérique, Airparif Itiner’air est une application créée par l’association à but non-lucratif Airparif. Elle permet de connaître en temps réel et rue par rue le niveau d’exposition à chaque particule polluante dans toute d’Île-de-France. Bien pratique, l’application laisse la possibilité de calculer son exposition sur la longueur d’un trajet ou sur un lieu en particulier. 

Sur le gigantesque marché des applications, Meersens est une petite nouvelle qui avec son fonctionnement astucieux pourrait convaincre de nombreux utilisateurs. Conçues comme le « Waze de la santé », l’application se base sur les avis et alertes des utilisateurs pour se faire une idée non seulement de la respirabilité de l’air, mais aussi sur le bruit, la qualité de l’eau d’une ville ou d’un quartier, les produits d’une enseigne, etc. Meersens propose en conséquence des solutions par l’intermédiaire de sa communauté d’utilisateurs et veut faire bénéficier de conseils d’experts reconnus pour améliorer votre santé au quotidien. Vaste projet qui a convaincu le CES 2019 puisque l’application a été récompensée du prix de l’innovation dans la catégorie « Tech pour un monde meilleur ».

Si ces applications ne régleront clairement pas le problème de la pollution de l’air elles permettront toutefois de vous aiguiller pour éviter d’avoir le nez en plein dedans vous concédant peut-être quelques années de plus à vivre. 

Liens utiles :

 

Martin Dawance

Surprise

Zéro déchet : comment faire ses pastilles WC maison ?

> Toutes les vidéos

Rappel de produit

> Tous les rappels de produit

Sur le même thème