5 plantes aromatiques originales à faire pousser

Publié le 18 mars 2019 à 12:15 Jardin et potager | 333 vues

Les premiers rayons de soleil se font sentir et ce printemps sera peut-être l’occasion pour vous de mettre des condiments peu communs dans vos plats. Coup de chance, la culture des plantes aromatiques demeurent parmi les plus faciles à cultiver. 

Il est fort probable que vous vous demandiez comment donner des goûts originaux à vos plats, lassé du sel et du poivre que vous êtes. Les plantes aromatiques pourraient sauver vos préparations en y apportant des notes peu communes. 

Mieux encore, les plantes aromatiques sont parmi les plus simples à cultiver demandant peu d’espace et des conditions climatiques souples. La période idéale pour les cultiver se situe justement aux alentours d’avril selon les années, en mars sous abri. En tout et pour tout, il suffit pour une culture en pot ou en pleine terre d’humidifier le terreau dès qu’il est sec. Vous devriez avoir des résultats au bout d’environ trois mois.

Outre les très célèbres thyms, ciboulette et estragon, il existe une gigantesque quantité de plantes aromatiques et comme nous sommes ici pour conférer à vos préparations culinaires des saveurs hors du commun, il vous sera proposé des plantes peu communes.

Des plantes faciles à cultiver

©Oscar Johns shutterstock

Peu communes et esthétiques de surcroît comme la tagète patula. Cette variété se caractérise par ses nuances de jaunes, oranges et rouges et ses odeurs qui éloignent les pucerons et attirent les papillons. Cette variété se cultive dans des zones assez ensoleillée dans des caissettes emplies de terres argileuses ou calcaires à des températures avoisinant les 20°. La tagète patula s’utilise notamment dans les salades de fruit, les tisanes ou les garnitures en tout genres et son goût se rapproche du fruit de la passion.

©Magdalena Juillard shutterstock

La sarriette est l’alliée des fins gourmets et remplace parfois subtilement le poivre d’où son surnom suisse de poivrette. D’habitude mêlée à la variété de ce qu’on appelle les herbes de Provence. Seule, elle condimente les grillades, les sauces et les légumes. Comme pour la tagète, la sarriette a besoin de soleil et de peu d’eau dans des conditions printanières sans type de terre particulier si ce n’est que souvent cette plante aromatique se cultive en pépinière lors d’hiver prolongé.

©PosiNote shutterstock

Découverte en 1892 dans la haute montagne iranienne, il semblerait que la livèchelovage en anglais et liebstöckle en allemand se cultive relativement simplement en pot ou en pleine terre dans des zones même ombragées et dans des sols idéalement argileux, calcaire, sableux ou riche en humus. Un conseil, les feuilles se récoltent régulièrement pour laisser la place au développement des nouvelles pousses. La livèche est appréciée pour son goût évoquant le céleri et les cubes de bouillon dans les sauces de plats à base de viande.

Pour une esthétique du potager

©Melody Mellinger shutterstock

Reconnaissable à ses variations bleues et violettes et son aspect sec propre à la végétation de la garrigue, l’hysope a besoin de soleil comme ses origines sudistes peuvent le laisser deviner. Cette plante aromatique nécessite d’être semé en terrine en faisant attention à peu recouvrir les graines et en maintenant l’ensemble humide. Très populaire dans les farces, l’hysope sert également à aromatiser les salades au goût de la lavande, du romarin et de la menthe qu’elle rassemble. Alors que le printemps commence à pointer le bout de son nez, ce condiment apportera une note provençale dans vos plats.

©nnattalli

Son utilisation occidentale date de la rencontre des Espagnols avec les amérindiens. Elle trouve rapidement un intérêt aussi thérapeutique que culinaire. Il en existe différentes variétés, environ 19, aux goûts différents et plus ou moins prononcés. La monarda fistulosa, l’une des variétés les plus célèbre se distingue par sa saveur évoquant le thym. Elle se cultive à une température comprise entre 15 et 20° et à l’image des autres plantes aromatiques elle demande simplement une humidification régulière. Aux mois de juillet-août et septembre, ses pousses assaisonneront les salades, les viandes, et même le poisson.

Les beaux jours arrivent doucement, mais sûrement et avec eux votre retour à une activité potagère intense. Pour de bons résultats à l’arrivée de l’été, la période de mars et d’avril semble idéale pour semer toutes ses plantes aromatiques originales qui conféreront à vos plats des goûts insoupçonnés. 

 

 

 

 

 

 

Martin Dawance

Surprise

Une semaine après la France, Loop arrive aux USA

> Toutes les vidéos

Rappel de produit

> Tous les rappels de produit

Sur le même thème