8 mars : journée internationale pour les droits des femmes

Publié le 8 mars 2019 à 13:02 Aujourd'hui | 464 vues

Aujourd’hui, c’est la journée internationale des droits des femmes. L’occasion de revenir sur le passé et le présent de cet événement singulier qui rappelle que le chemin vers l’égalité est encore long.

La journée internationale pour les droits des femmes voit se dérouler sa première édition en 1977 à l’initiative de l’ONU, mais son origine est plus ancienne. La première initiative de ce type remonte au 28 février 1909 à l’appel du Parti socialiste d’Amérique et connaîtra une popularité grandissante dans les mouvements socialistes et communistes durant toute la première moitié du XXe siècle pour se départir de couleurs politiques par la suite jusqu’à son officialisation par les Nations unies. 

En France, la popularisation de cette journée repose sur un récit mythique où le 8 mars des couturières américaines se seraient mises en grève en 1857. L’histoire est relatée par le quotidien communiste l’Humanité en 1955, mais ne serait qu’une invention symbolique selon l’historienne et sociologue féministe Françoise Picq qui permettra toutefois de fixer une date et d’instaurer l’initiative dans l’hexagone. 

Où en est-on en matière des droits des femmes ?

Pour ce 8 mars 2019, le thème choisi par l’ONU est : « Penser équitablement, bâtir intelligemment, innover pour le changement ». Il s’agit de mettre l’accent sur les innovations proposant d’atteindre l’égalité entre les sexes et l’autonomisation complète de la gente féminine. En effet, derrière ces belles paroles, de nombreuses inégalités subsistent largement entre hommes et femmes et la situation de millions d’entre elles se révèle encore plus que précaires sur le globe. Si la France reçoit la notation 100/100 par l’indice de la banque mondiale mesurant l’évolution du cadre juridique pour les femmes, il n’en demeure pas moins qu’une femme y meurt tous les trois jours sous les coups de son compagnon ou ex-compagnon !

L’index d’égalité salariale

La France commence à légiférer sérieusement sur les inégalités de salaire dans les entreprises avec l’index d’égalité salariale mis en place depuis le 1er mars 2019. Les entreprises de plus de 1 000 salariés devront rendre public leur score à l’index d’égalité femmes-hommes. S’il est en dessous de 75 sur 100, trois ans seront laissés pour une mise en conformité. Dans le cas contraire, elles seront sanctionnées financièrement jusqu’à 1 % de leur masse salariale. La loi s’appliquera le 1er septembre 2019 pour les entreprises de plus de 250 salariés et le 1er mars 2020 pour celles de plus de 50 salariés. 

D‘autres informations sur la situation globale des femmes en France et dans le monde dans une infographie disponibles ci-dessous. 

Infographie : Manon Denys

 

Martin Dawance

Surprise

Perpète : quand le prêt-à-porter pour enfant pense à la planète

> Toutes les vidéos

Rappel de produit

> Tous les rappels de produit

Sur le même thème