Aldi cède face à la pression d’associations de défense des animaux

Publié le 5 août 2016 à 11:43 Aujourd'hui | 1107 vues

Tout comme d’autres enseignes de grande distribution, Aldi renonce aux œufs de poules élevées en batterie, sous la pression d’organisations de défense des animaux.

Après Monoprix, McDonald’s France et Sodexo, c’est au tour de la chaîne de hard-discount Aldi de renoncer à la vente d’œufs de poules élevées en cage. Cette décision fait suite aux échanges de l’enseigne allemande avec l’Open Wing Alliance, coalition mondiale d’associations de défense des animaux dont L214 est le représentant en France, « qui affiche l’objectif d’éliminer l’élevage en batterie des poules », annonce ce dernier sur son site Internet.

L214 salue l’engagement d’Aldi qui se trouve être la première enseigne à adopter une politique d’achat internationale excluant les œufs de batterie. « Aldi a su se montrer à l’écoute d’une société qui réprouve la cruauté de l’élevage en batterie. Le hard-discount prouve aux autres supermarchés que rien ne légitime la maltraitance des poules en cage. », annonce Brigitte Gothière, porte-parole de l’association.

5 000 magasins concernés par cette mesure

Aldi se donne 9 ans pour transiter vers un approvisionnement exempt d’œufs de batterie et ce, dans ses 5 000 magasins présents dans 9 pays européens, dont 500 en France. Cette mesure a été officialisée dans sa « politique internationale en matière de bien-être animal ». Selon L214, « les œufs de batterie ont déjà été supprimés des rayons d’Aldi en Belgique, aux Pays-Bas et en Allemagne ». À partir de 2025, la chaîne de supermarchés proposera uniquement des oeufs de poules bio ou élevées en plein air.

L’élevage des poules en cage est en déclin. Le pourcentage est passé de 96 en 1990 à 68 en 2014, révèle l’association. Les Français ont eux aussi délaissé ce type de consommation. D’après Itavi, ils n’étaient (que) 52% à acheter des œufs de poules encages en 2014 contre 64% il y a 4 ans. Selon un sondage OpinionWay, 84% des Français approuvent que les supermarchés cessent de vendre des œufs de poules élevées en cage.

Raphaël BESNARD

Surprise

Perpète : quand le prêt-à-porter pour enfant pense à la planète

> Toutes les vidéos

Rappel de produit

> Tous les rappels de produit

Sur le même thème