Air France : grève en vue en plein chassé-croisé estival

Publié le 25 juillet 2016 à 12:26 Aujourd'hui | 858 vues

De fortes perturbations sont à prévoir. Les hôtesses de l’air et stewards d’Air France sont appelés à la grève à partir de mercredi 27 juillet et ce, jusqu’au mardi 2 août, en pleine de période de chassé-croisé.

Mauvaise nouvelle pour les vacanciers qui doivent prendre l’avion ces prochains jours. En pleine période estivale, les deux syndicats d’hôtesses de l’air et stewards d’Air France ont appelé à la grève à partir de mercredi 27 juillet, pour une semaine. Des perturbations sont à craindre sur les courts et moyens-courriers. Cependant, la compagnie aérienne espère assurer la majorité de son programme long-courrier durant la période concernée.

Selon les syndicats, « le décompte des déclarations de grève des hôtesses et stewards (…) laisse présager d’une mobilisation historique qui atteint déjà 55% de grévistes et pourrait atteindre au moins 70% dès la première journée ». Frédéric Gagey, PDG d’Air France se dit « surpris » d’une menace de grève, d’autant plus que des améliorations ont été proposées lors de réunions. « On ne se met pas en grève dans une telle période, au risque de compromettre le redressement d’Air France. Il ne faut pas oublier que 2015 a été la première année depuis six ans où nous avons affiché un résultat positif. Il y a de quoi être fiers, car c’est le fruit d’un travail collectif. Ce serait vraiment dommage que l’entreprise perde à nouveau de l’argent », a-t-il déclaré dans un entretien accordé au Parisien.

La direction d’Air France déplore cette période de forte affluence dans les aéroports pour une grève : « La direction d’Air France est allée aussi loin que possible dans le dialogue social, dans un esprit de compromis et de responsabilité au regard de l’avenir de la compagnie et de tous ses salariés. L’appel à une grève est irresponsable dans ce contexte et dans la période la plus pénalisante qui soit pour nos clients. », a aussi déclaré Frédéric Gagey dans un communiqué officiel.

À l’origine du conflit : le projet d’accord collectif des hôtesses et stewards des avions commerciaux  (les PNC) sur la période allant de novembre 2016 à mars 2018. L’accord arrive à échéance fin octobre. Les syndicats ont demandé à prolonger à cinq ans, ces accords d’entreprise concernant les conditions de travail. La direction d’Air France a proposé quant à elle un prolongement de 17 mois seulement, jugé insuffisant par les syndicats.

Comment réagir en cas d’annulation ou de retard d’un vol ?

Les voyageurs sont informés directement sur leur téléphone portable ou par email de tout retard ou d’annulation de leur vol, grâce au service « AF Connect », un dispositif électronique gratuit d’Air France, disponible dans 13 langues.

Pour en bénéficier, ceux-ci doivent renseigner au préalable leurs coordonnées (téléphone mobile et/ou email) dans le dossier de réservation sur le site Internet de la compagnie. Avant de se rendre à l’aéroport, il est recommandé de vérifier le statut de sa réservation en temps réel.

Ceux qui le souhaitent peuvent modifier leur vol (s’il est compris entre le 27 juillet et le 2 août inclus), qu’il soit annulé ou non. La modification se fait sans frais. Air France vous propose soit d’avancer le voyage entre le 23 et le 26 juillet, soit de le reporter entre le 3 et 12 août inclus ou alors de l’annuler complètement. Il vous est proposé un avoir non remboursable valable un an sur trois compagnies possibles : Air France, KLM et Hop !.

Pour cela, il suffit prendre contact soit :

– sur le site  sur www.airfrance.fr rubrique « Vos réservations »

– par téléphone au +331 57 02 10 58 (de 06h30 à 22h)

– via Twitter en mentionnant #AirFrance

– via la page Facebook Air France https://www.facebook.com/airfrance

Raphaël BESNARD

Surprise

Perpète : quand le prêt-à-porter pour enfant pense à la planète

> Toutes les vidéos

Rappel de produit

> Tous les rappels de produit

Sur le même thème